Cet article date de plus de 5 ans

Magny-Cours : 2 personnes abattues, le suspect est toujours en fuite

Ce mardi 19 mai à 18h, le suspect est toujours en fuite et recherché. Le drame s'est déroulé ce lundi 18 mai dans la soirée. Deux personnes ont été abattues par arme à feu dans une exploitation agricole à Magny-Cours dans la Nièvre à la suite d'un différend.
Drame dans la Nièvre ce lundi 18 mai. Vers 22h, hier soir, deux personnes ont été abattues après une dispute selon les premiers éléments dans une exploitation agricole du lieu-dit Fonsegré, à Magny-Cours. Les gendarmes sont encore sur place et nous ont confirmés ses premiers éléments. Le suspect, un homme de 43 ans, était un ancien associé de l'exploitation qui fait l'objet d'une liquidation judiciaire, il y est revenu vers 22H00 lundi et a ouvert le feu avec un fusil de chasse.

L'homme a pris la fuite et activement recherché par les équipes de gendarmerie qui ont déclenché une chasse à l'homme, aidé par un hélicoptère des services de gendarmerie de Dijon. Les deux victimes sont un homme de 50 ans et une femme, dont l'âge n'était pas encore connu mardi matin, portant des noms différents. La personne grièvement atteinte se trouvait toujours dans un état très critique mardi matin, tandis qu'une quatrième personne, arrivée sur place après les tirs, se trouvait en état de choc.

Selon de premiers éléments, il avait un litige dans le cadre de la liquidation judiciaire de l'entreprise, a expliqué mardi à l'AFP le procureur de la République
à Nevers, Lucile Jaillon-Bru. Il a ensuite quitté la ferme avant d'y revenir et d'ouvrir le feu sur ses associés, tuant un homme de 50 ans et une femme de 61 ans, et blessant une troisième personne dont les jours ne sont pas en danger, a précisé le magistrat.

Le suspect toujours en fuite


"On a affaire à un double meurtre dans un contexte privé, mêlant des associésen  litige à l'occasion d'une liquidation", a souligné Mme Jaillon-Bru. Le suspect demeure introuvable depuis le drame. Sa concubine, qui a assisté à une partie des faits, a témoigné auprès des enquêteurs et ceux-ci devraient pouvoir entendre prochainement le blessé. Dans cette affaire, plus de 50 gendarmes de la brigade de recherches de Nevers et de la section de recherches de Dijon, appuyés par des patrouilles à moto et un hélicoptère de la gendarmerie, recherchaient mardi le suspect. Tous les scénarios sur ce dernier sont envisagés, selon le parquet.

Voir le point sur cette affaire à 19h, par nos journalistes sur place, Cécile Claveaux et Régis Guillon
durée de la vidéo: 01 min 45
Drame dans la Nière, le point sur l'enquête



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers