• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nevers : au musée de la faïence et des beaux-arts, on peut toucher des œuvres exposées ... mais à certaines conditions

Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers propose des animations qui sortent de l’ordinaire.
Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers propose des animations qui sortent de l’ordinaire.

Autoriser les visiteurs à toucher des œuvres exposées : c’est ce que permet le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers. Mais, il y a des conditions... 

Par B.L.

Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers, situé 16 rue Saint-Genest, vient de rouvrir ses portes après un mois de fermeture annuelle.
Cela permet au personnel de changer les collections, de préparer des expositions et de réaménager les salles.

"Chaque année, nous changeons l’organisation des salles pour que tout visiteur lorsqu’il reviendra six mois ou un an plus tard découvre un nouveau parcours", explique Marie-Christine Vallet, médiatrice au musée.

 
Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers propose des ateliers créatifs où les participants ont les yeux bandés
Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers propose des ateliers créatifs où les participants ont les yeux bandés


Le musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers innove en proposant des animations qui sortent de l’ordinaire.
"Dans un musée, on dit souvent "On ne touche pas, on ne crie pas, on respecte le lieu". Là, on a voulu rompre avec cette attitude, mais tout en gardant une certaine rigueur."

Le public peut donc toucher certaines œuvres. Cela se passe lors d’ateliers au cours desquels on bande des yeux des visiteurs : ceux-ci explorent ainsi des sculptures avec leurs mains.

Ils peuvent approfondir cette expérience en réalisant leurs propres sculptures, mais toujours en gardant leur bandeau sur les yeux. Une nouvelle approche de l’art, un peu déroutante, mais qui séduit les visiteurs.
 

Le reportage de Tania Gomes, Florie Cotenceau et Philippe Sabatier avec :
-une jeune visiteuse
-Marie-Christine Vallet, médiatrice au musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécheresse : deux secteurs du canal de Bourgogne fermés à la navigation dès le 26 juillet

Les + Lus