Nièvre : la gauche perd des sièges mais conserve le département

La nouvelle assemblée départementale de la Nièvre comptera désormais 20 conseillers de gauche, 10 de droite et 4 sans étiquette. Elle en avait auparavant 23 à gauche contre 9 à droite.



La gauche résiste dans la Nièvre, territoire qui lui est acquis depuis longtemps. Mais le Front National a fait une percée importante dans plusieurs cantons. A l’image de celui de Château-Chinon, canton du président sortant Patrice Joly (PS) qui a été réélu au terme d’un 2ème tour qui l’a opposé, lui et sa colistière, à un binôme frontiste.

La majorité sortante avait fait campagne sur le thème de la ruralité. Dans ce territoire vieillissant et peu peuplé, le thème était également porteur pour le FN qui s’est invité dans 14 cantons sur 13 à l’issue du 1er tour. Au final, c’est bien la gauche qui en tire bénéfice mais la droite a pu s’imposer dans 5 cantons.


Face à la montée du Front National, la gauche a fait campagne pour rassembler ses forces. Dans beaucoup de cantons également, les appels à faire barrage aux candidats frontistes ont fonctionné. Exemple à Nevers 2 qui a vu la victoire du binôme de gauche Delphine Fleury et Daniel Bourgeois.
 

Le reportage lors du 2nd tour de François Latour, Jean-François Guilmard et Patrick Jouanin avec :

2nd tour : le canton de Nevers 2

 

Les cantons de la Nièvre
Les cantons à gauche
  • La Charité-sur-Loire : Jacques Legrain (PS) est réélu avec sa colistière Blandine Delaporte (PS). En tête au 1er tour, ils ont également ont bénéficié d’un bon report de voix du Front de gauche face à deux binômes : un du FN (Cécile Branciat et Alexis Richert) et un de droite (Annie Legrain UMP et Hervé Monnerot DVD).
  • Château-Chinon : le président sortant Patrice Joly (PS) et Michèle Dradant (DVG) s’impose face aux frontistes Harold Blanot et Isabelle Pâques.
  • Corbigny : dans une triangulaire serrée, Fabien Bazin, conseiller sortant PS et Anne Vérin (DVG) l’emportent face à Maria Breza-Souza (DVD) et Jean-Charles Rochard l’homme fort de l’UMP dans la Nièvre. Céline Apricéna et Marcel Stéphan, leader du FN dans le département étaient également en lice.
  • Decize : Alain Lassus (PS) est réélu. Il se présentait avec Nathalie Forest (DVG). Ils l’ont emporté largement face aux frontistes Hervé Burgunder et Carole Petit grâce à un appel au front républicain du Front de gauche et du binôme UMP battu au 1er tour
  • Fourchambault : face au FN arrivé en tête au 1er tour, ce sont Stéphanie Bézé (PS) et Alain Herteloup (PS) qui l’ont emporté.
  • Imphy : le conseiller sortant Daniel Barbier (PS) et Joëlle Julien (PS) arrivent en tête. Ils bénéficient d’u bon report de voix du Front de gauche et de la droite traditionnelle face à Caroline Bas (FN) et Jacques Cordier (FN).
  • Luzy : Jocelyne Guérin et Michel Mulot, tous deux conseillers sortants PS ont été réélus face à un binôme sans étiquette Ginette Domart et Claude Royé en bénéficiant d’un report de voix du Front de Gauche et du Front National.
  • Nevers 1 : Jean-Louis Balleret (PS) est réélu. Il se présentait avec Maryse Augendre (DVG). Ils ont battu Pierrette Concile et Jean-Luc Martinat,  sans étiquette, le binôme de Nièvre à Venir (le parti de Denis Thuriot, maire de Nevers)
  • Nevers 2 : Delphine Fleury (PS), conseillère sortante, retrouve son fauteuil en arrivant en tête avec Daniel Bourgeois (DVG) face aux frontistes Marie-Claude Clément et Christophe Gaillard.
  • Saint-Pierre-le-Moutier : Guy Hourcabie (DVG) et Vanessa Louis-Sydney (DVG) l’ont emporté face à un binôme DVD et Christian Barle (sortant DVD) et Nicole Robert (DVD) et un tandem frontiste Claude Lassare et Claude Roy. A noter que dans ce canton s’était présenté au 1er tour le seul binôme du Parti du vote Blanc.
Les cantons à droite
  • Clamecy : Philippe Nolot (sortant UMP) et Catherine Mer (DVD) l’emportent face aux frontistes Dominique Martinet et Magali Petitjean grâce à un bon report de voix des listes de gauche absente du 2nd tour
  • Cosne-Cours-Sur-Loire : Michel Veneau (sortant DVD) et Anne-Marie Chene (UMP) ont bénéficié du report des voix de gauche pour l’emporter sur le binôme frontiste Daniel Pacault et Thomas Rolland.
  • Guérigny : les conseillers sortants Jean-Luc Gauthier (UMP) et Bernadette Larivé (DVD) ont été réélus. Ils faisaient face à un binôme socialistes Marie-Christine Amiot (PS) et Jean-Pierre Château (DVG) qui n’ont profité qu’en partie d’un report de voix de 2 listes de gauche battues au 1er tour. Le FN était également présent avec Delphine Got et Guillaume Vergneaux.
  • Nevers 3 : le conseiller sortant UMP Daniel Rostein est réélu. Il se présentait avec Carole Boirin (UMP). Ils ont battu les candidats du Front National Roland Ducout et Anaïs Lyon, en profitant notamment des voix de 3 binômes de gauche et un sans étiquette battus au 1er tour.
  • Pouilly-sur-Loire : Pascale de Mauraige et Thierry Flandin, conseillers sortants DVD ont été largement réélus au 2nd tour face aux frontistes Florence Lassarre et José Olivarès-Villegat. Ils ont bénéficié d’un report des voix de deux binômes de gauche battus au 1er tour

Les cantons sans étiquette
Deux cantons ont été gagnés par des candidats du parti Nièvre à Venir, le partir de Denis Thuriot, le maire de Nevers qui a, contre toute attente, battu le maire Ps Florent Saint-Fare-Garnot dans cette ville de gauche depuis très longtemps. Il a présenté plusieurs binômes dans le département espérant créer une 3ème force dans la Nièvre, ni à droite, ni à gauche.
  • Nevers 4 : Myrianne Bertrand et Philippe Morel ont été élus face aux socialistes Salaheddine Hamdaoui et Pascale Massicot grâce notamment aux voix du binôme de droite et du binôme frontiste éliminé s.
  • Varennes-Vauzelles : dans ce canton, la ville principale, Varennes-Vauzelles a été remportée la semaine dernière par Isabelle Bonnicel, élue de Nièvre à Venir, étiquetée à droite.  Aux départementales, c’est le binôme Jean-François Dubois et Fabienne Grandcler qui est arrivé en têt face à un binôme de gauche Lionel Lecher (FDG) et Martine Renault (PS) et un tandem frontiste (Serge Arriat et Claire Richert).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales élections politique