Nièvre : Patrice Joly, le président de la Nièvre, est réélu dans le canton de Château-Chinon

La victoire ne faisait guère de doute pour le président sortant du conseil général de la Nièvre, Patrice Joly qui a été réélu  avec 58,88% des voix avec sa colistière Michèle Dardant (DVG). Ils étaient arrivés en tête dimanche dernier devant le FN ,qui a obtenu 41,12% des suffrages au 2nd tour.

Par Muriel Bessard

Le binôme de gauche était arrivé en tête avec près de 400 voix d’avance au 1er tour. Aujourd’hui, il a bénéficié du report des voix du Front de gauche dont les représentants, Jean-Max Glorifet et Martine Lebon-Auribault avaient recueilli 790 voix au 1er tour.

Patrice Joly et Michèle Dardant ont aussi profité d’une partie des électeurs qui s’étaient portés sur le tandem Véronique Vincent et Pierre Pautrat. Ces candidats appartiennent au parti « Nièvre à venir », parti fondé par Denis Thuriot, maire de Nevers, et qui avait appelé dès le soir du 1er tour à un front républicain contre le FN.

Mais une partie de cet électorat a semble-t-il fait le choix des candidats frontistes. Car Harold Blanot et Isabelle Pâques confortent également leur score du 1er tour en obtenant plus de 500 voix supplémentaires par rapport au 1er tour.  Un 1er tour dans lequel Harold Blanot et Isabelle Pâques étaient arrivés en 2ème position avec 30,35% des suffrages. Dans ce canton rural et vieillissant, les frontistes avaient même dépassé largement les 30% dans plusieurs communes.

La réélection de Patrice Joly n’est pas une surprise dans ce canton classé à gauche depuis très longtemps (c’est notamment l’ancien canton de François Mitterrand) et où la droite traditionnelle avait décidé de ne pas présenter de candidat. Patrice Joly y est élu depuis 1992 –sur le canton de Montsauche-lès-Settons-, sa colistière Michèle Dardant est maire de Châtillon-en-Bazois depuis 2008.




Les résultats du 1er tour :
 / ©
/ ©

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus