Nièvre : les résultats définitifs du 1er tour de l’élection présidentielle 2017

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
Le second tour des élections municipales se tiendra dimanche 28 juin 2020.
Le second tour des élections municipales se tiendra dimanche 28 juin 2020. © Rama - Licence CC by Wikimedia Commons

Dans la Nièvre, comme dans le reste de la France, les électeurs se sont pressés dans les bureaux de vote pour participer au premier tour de l'élection présidentielle dimanche 23 avril 2017. Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont arrivés en tête dans l'ancien fief socialiste.

L’élection présidentielle est un scrutin où l’on enregistre en général une participation d'environ 80%. Pour ce premier tour de scrutin de 2017, le taux de participation a atteint 77,75%.


La présidentielle de 2017

Ce dimanche :
-à midi,  27,1 % des 159 422 inscrits sur les listes électorales dans la Nièvre avaient déjà voté (29,25 % en 2012)
-à 17h ils étaient 67,5 % (72,58 % en 2012).


Cette année, 11 candidats se présentaient devant les électeurs.
Un sondage Cevipof / Ipsos Sopra-Steria sur les intentions de vote en Bourgogne-Franche-Comté publié le 20 avril plaçait Marine Le Pen en tête des intentions de vote, avec 27% des intentions de vote, devant Emmanuel Macron (22,5%), François Fillon (20%), Jean-Luc Mélenchon le candidat de la France insoumise (18%) et Benoît Hamon, le candidat socialiste (5,5%).



A l'issue du 1er tour, c'est bien Marine Le Pen qui a recueilli le plus de suffrages (24,77%), devant Emmanuel Macron (22,72%). Jean-Luc Mélenchon s'empare de la 3e place (19,15%). François Fillon se classe 4e avec 17,24% des voix.
Quant à Benoît Hamon, le candidat officiel du PS, il est 5e avec seulement 6,51% des voix, talonné par Nicolas Dupont-Aignan (5,35%). La Nièvre a tourné la page du mitterrandisme.


La présidentielle de 2012

Le département de la Nièvre a longtemps été un bastion de la gauche et notamment du PS. C’était le fief de François Mitterrand, qui y a exercé de nombreux mandats. Aujourd'hui encore le conseil départemental est présidé par le socialiste Patrice Joly.

Lors de l'élection présidentielle 2012, les électeurs de la Nièvre avait placé François Hollande en tête dès le premier tour avec 32,64% devant Nicolas Sarkozy (22,51%), Marine Le Pen (19,58%) et Jean-Luc Mélenchon qui représentait à l’époque le Front de gauche (11,95%). Le taux de participation était de 80,76%.

Au second tour, François Hollande avait récolté 58.81% des suffrages, devançant ainsi largement Nicolas Sarkozy (41, 19%). Le taux de participation dans le département avait atteint 81.15%.
Mais, l’influence du Parti socialiste n'est plus ce qu’elle était. Depuis une vingtaine d’années, le Front national gagne du terrain. Les résultats de ce 1er tour de la présidentielle 2017 seront particulièrement instructifs.


La progression du Front national 

Rappelons que lors des élections régionales en 2015, le Front national caracolait en tête avec 31,36% des suffrages au premier tour dans la Nièvre.
Au second tour, le FN s’était placé en 2e position (33,83%) derrière la liste d’union de la gauche (39,38%), mais loin devant la liste de l’union de la droite (26,79%).

Pour de nombreux observateurs, la progression du vote frontiste s’explique notamment en raison du déclin que connait la Nièvre. Ce département, qui compte environ 213 000 habitants, se vide de sa population depuis plus de 20 ans. Le département enregistre plus de décès que de naissances. La population qui reste vieillit et ne se renouvelle pas : 15% de la population est âgée de plus de 70 ans.

Ajoutons que dans la Nièvre le taux de pauvreté est de 15,4 % selon l’Insee, ce qui est supérieur à la moyenne métropolitaine.

Retrouvez les résultats détaillés de l’élection présidentielle 2017 dans la Nièvre sur Franceinfo


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.