PHOTOS. Orages de grêle : des dégâts importants dans la Nièvre, "des grêlons monstrueux"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Auberi Verne avec Rémy Chidaine

Mardi 21 juin en fin de journée, des orages accompagnés de grêle ont frappé l'ouest de la Nièvre, causant d'importants dégâts.

La Saône-et-Loire n'a pas été la seule touchée. Hier dans la soirée, la Nièvre a elle aussi été victime d'un important épisode orageux. Les secteurs de Chaulgnes, Saint-Aubain-les-Forges, la Charité-sur-Loire et Alligny-en-Morvan ont été particulièrement impactés.

Par endroit, des grêlons mesurant jusqu'à six centimètres de diamètre sont tombés, causant d'importants dégâts. Pare-brises de voitures et toits de maisons notamment ont été lourdement endommagés dans ces secteurs. Environ 300 opérations de bâchage de toiture ont même été effectuées, d'après la préfecture de la Nièvre.

"Ça s'est passé en un quart d'heure", raconte Yvonne Blanquet, une habitante de Saint-Aubain-les-Forges. "Il pleuvait, le ciel était tout noir. D'un seul coup, on a eu des petits grêlons, puis après un vrai déluge. C'était comme des balles de ping-pong." Au cours de la soirée, les intempéries ont causé l'effondrement du plafond de sa maison, contraignant cette retraitée à être hébergée par ses voisins.

Il n'y a pas de blessés, il n'y a que des dégâts. Mais bon, ce n'est pas rigolo.

Yvonne Blanquet, habitante de Saint-Aubin-les-Forges

Chez Sandra Septier, une autre habitante de Saint-Aubin, les dégâts sont là encore considérables. "J'ai deux centimètres d'eau dans ma maison, les moquettes sont noyées. Les velux sont cassés, les jouets de mes filles sont cassés... Tout est cassé." Résultat, elle devra elle aussi abandonner provisoirement son domicile, le temps que les réparations se fassent.

Une cellule de crise mise en place

Au total, une centaine d'habitations a été endommagée dans le village. Dans la mairie, une cellule de crise installée dans la soirée de mardi essaie tant bien que mal de gérer les besoins des habitants. "Chaque personne est urgente, donc on fait avec les moyens du bord", précise le maire de la commune, Bruno Verrain. "Que ce soit avec les pompiers, les artisans-couvreurs... On essaie par tous les moyens d'apporter du réconfort aux personnes. Mais ce n'est pas gagné."

Les portes de la mairie ont été ouvertes aux sinistrés qui ne pouvaient pas rester chez eux. Une solution qui ne pourra pas continuer ce soir, car les plafonds se sont effondrés.

Retour à la normale en fin de journée

Au cours de la soirée, plus de 600 appels ont été reçus par les pompiers. 100 d'entre eux étaient mobilisés, pour environ 160 interventions. Ce mercredi matin, 1 300 foyers dans 16 communes différentes étaient d'ailleurs toujours privés d'électricité.

Pour rappel, la Nièvre reste en vigilance jaune orages ce mercredi 22 juin. Un nouvel épisode orageux, moins violent, est attendu dans l'après-midi. Le retour au calme est prévu pour 22 heures.