Le Nord Franche-Comté mise sur le contrat Territoire d'industrie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maxime Meuneveaux .

Le 19 mars 2019, l'aire urbaine Belfort Montbéliard Héricourt a signé un contrat Territoire d'industrie avec l'Etat. Un projet pilote qui doit permettre d'inventer de nouvelles filières pour l'industrie de demain. 
 

Et si le Nord Franche-Comté s'unissait enfin pour prendre une longueur d'avance ?

C'est en tout cas l'objectif du contrat Territoire d'industrie

Un contrat signé le 19 mars 2019 par la Secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher, lors de l'inauguration du French Fab, village itinérant qui vante auprès des plus jeunes les nombreux débouchés industriels. Un moment fondateur pour l'avenir de l'aire urbaine Belfort-Montbéliard Héricourt.

Car cette labellisation s'instrict dans la stratégie de reconquête industrielle du gouvernement. Avec à la clé, des financements nationaux pour mener à bien de nombreux projets industriels.

 

Financer l'industrie de demain

En tout, 124 contrats signés dans toute la France. Et 1,36 milliards d'euros sont budgetés à l'échelle nationale pour soutenir ces dispositifs. Preuve que la volonté est là, pour la première fois, toutes les collectivités locales semblent aller dans le même sens: l'agglomération de Montbéliard, le Grand Belfort, la Communauté de communes du Pays d'Héricourt, mais aussi celle du Sud Territoire de Belfort et du Pays sous-Vosgien vont toutes signer ce contrat. Un esprit d'équipe qui sera crucial pour faire gagner l'aire urbaine à long terme. 

 

Une quinzaine de projets sur la table

Parmi les pistes, il y a le "Mattern Lab", du nom d'un ancien ingénieur Peugeot. L'idée: réhabiliter un batiment de 8000m2  situé sur le site PSA de Sochaux. Pour en faire un centre d'innovation et de formation. Et attirer étudiants et start-up à travailler ensemble. Une sorte de mini "Station F" à l'échelle de l'aire urbaine. 

Le contrat doit aussi permettre de requalifier d'anciennes friches industrielles. Objectif: mettre à disposition de nouvelles zones d'implantation pour les entreprises. Comme par exemple dans le Pays d'Héricourt. 

Mais d'autres idées sont ausssi à l'étude: créer un institut de stockage de l'hydrogène ou encore une cité de l'industrie.

Reste à savoir où et à quelle échéance. Car ces projet ne pourront voir le jour que si le Nord Franche-Comté transforme l'essai. 

 








 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité