Le nouveau tablier du pont SNCF de Gilly-sur-Loire est mis en place

© Marie Jolly
© Marie Jolly

Dans le cadre des travaux de modernisation du viaduc ferroviaire entre Gilly-sur-Loire (71) et Diou (03), SNCF Réseau met en place jeudi 8 février, une partie du tablier métallique de l'ouvrage. Une opération spectaculaire.

Par C.R.

► Les travaux

Les travaux de modernisation du viaduc ferroviaire entre Gilly-sur-Loire en Saône-et-Loire et Diou dans l'Allier, ont commencé en septembre 2017 et vont durer un an. Le but est de remplacer le tablier métallique qui supporte cet ouvrage, long de 286 mètres et qui enjambe la Loire. Ce viaduc a été construit en 1867. Suite à des destructions durant la seconde guerre mondiale, un seul des deux tabliers a été reconstruit en 1945.

Ce viaduc supporte la voie unique de la ligne Moulins - Mâcon.  Il présentait des signes de dégradation avancée, qui ont conduit la SNCF à réduire la vitesse à 40 km/h sur cette voie

Le jeudi 8 février 2018, SNCF Réseau met en place, par glissement progressif, une partie du tablier métallique.
Coût des travaux de modernisation : 10 millions d'euros, financés par SNCF Réseau.

► Une zone fragile

Le secteur du projet se situe dans deux sites Natura 2000, une Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) Vallée de la Loire. Enfin la Loire et ses affluents sont répertoriés en tant que zone humide.

Selon SNCF Réseau, "toutes les précautions environnementales ont été prises afin de réaliser les travaux dans les meilleures conditions environnementales. Des aménagements écologiques ont été réalisés sur les parcelles impactées par les travaux au moment de la réhabilitation du site. A l’issue des travaux, il n’y aura pas d’effet résiduel négatif sur les différentes composantes de l’environnement."

► L'intérêt des travaux

L’opération consiste à remplacer l’ouvrage métallique de 286 m par un tablier mixte acier-béton supporté par une structure bipoutre métallique.
Le but est de sécuriser l’ouvrage afin qu'il retrouve "son niveau de service d’origine en adéquation avec les besoins ferroviaires. 

En phase exploitation, le nouveau viaduc retrouvera ses fonctionnalités d’origine en permettant la circulation des trains à 90km/h."


Un reportage de Marie JOLLY, Rodolphe AUGIER et Carlos ZAPPALÁ avec
Stéphane Husson, ingénieur
Jérôme Grand, directeur territorial de SNCF Réseau Bourgogne / Franche-Comté
Cédric Daguin, maire de Gilly-sur-Loire

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus