Nuits-Saint-Georges : la Solexerie un café vélo pour faire revivre la gare

Des vélos à la place des trains. Le 1er juin prochain, "La Solexerie" ouvrira ses portes dans la gare de Nuits-Saint-Georges. Point chaud, snacking, location et réparation de vélos, la boutique doit redynamiser le lieu.

Jérémie Rizet propose de la location de Solex, mais aussi sa boutique sera un point d'accueil à la gare, proposant des produits régionaux et une offre de petite restauration
Jérémie Rizet propose de la location de Solex, mais aussi sa boutique sera un point d'accueil à la gare, proposant des produits régionaux et une offre de petite restauration © Jérémie Rizet

Le projet a mis plus d'un an pour prendre forme. En octobre 2019, Jérémie Rizet cherchait un local pour son matériel, autour d'un concept de réparation-location de cycles itinérant sur le Côte viticole. Progressivement, s'y ajoute l'idée d'une offre de restauration rapide : un food-truck itinérant qui pouvait louer des Solex. Rien que ça ! 

Un appel à projet de la SNCF

Quand la SNCF recherche des initiatives pour redynamiser ses gares. Jérémie saisit l'occasion. Il présente un projet de boutique de location de Solex et vélo en gare, pour des balades touristiques dans le vignoble local, avec une offre de restauration rapide. La SNCF valide le projet et Jérémie Rizet remporte l'appel à projet que la filiale "Gares & connexions" de la SNCF a lancé à travers l'opération "1001 gares".
 

"La Solexerie" qui se présente comme un "café vélo" doit d'abord jouer le rôle d'accueil et de restauration dans la gare de Nuits-Saint-Georges. C'était une des conditions imposées par l'appel à projet. Elle propose également une offre de mobilité pour les usagers de la gare de Nuits-Saint-Georges pour de la réparation-minute de cycles, ou de la commercialisation. "Je n'ai pas envie de toucher uniquement les voyageurs de la gare de Nuits-Saint-Georges, c'est pour cela qu'il y aura également de la location avec un produit un peu insolite, pour les touristes et les locaux." 

Le projet de Jérémie, préparé avec l'Office de Tourisme et la Chambre de Commerce et d'industrie va bénéficier de 87 000 euros, investis par la SNCF dans des travaux pour remettre le local de 51 m2 en état et aux normes d'accessibilité. De même, la Région Bourgogne-Franche-Comté finance, grâce à la convention cadre investissements, le changement des menuiseries pour un montant de 10 000 euros. 

Solex et pause repas, c'est le concept de l'accueil à "La Solexerie"
Solex et pause repas, c'est le concept de l'accueil à "La Solexerie" © Jérémie Rizet

Un parcours atypique

Jérémie Rizet, 25 ans, a  un parcours de formation assez atypique : à la fois mécanicien cycle et commercial. Il tient à conserver les deux cordes à son arc : "J'ai fait une licence (BAC +3) en commercialisation de produits et services sportifs, en plein dans le produit sportif, et après j'ai passé un CQP (Certificat de Qualification Professionnel) de mécanicien cycles. C'est le seul diplôme qui est reconnu pour la réparation de cycles. J'ai travaillé sur des marques en atelier, j'ai été également salarié dans un magasin pour voir le côté commercial."

Si le parcours de Jérémie est particulier, la proposition d'accueil et de mobilité qu'il présente à la gare de Nuits-Saint-Georges a été jugé tout à fait cohérente. Les enjeux de mobilité douce sont passés au premier plan. A l'approche de la saison touristique estivale et du déconfinement total, Jérémie espère que son offre originale de tourisme ne passera pas inaperçue. La date d'ouverture prévue est arrêtée au mardi 1er juin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mobilité économie transports vélo tourisme