• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Opéra de Dijon : Coup d'envoi de la saison lyrique avec “L'Orfeo” de Monteverdi

La mise en scène de l'Orfeo de Monteverdi, par Yves Lenoir, revisite le mythe d'Orphée et d'Eurydice dans la chambre d'un Chelsea Hotel, peuplé de créatures. / © FTV
La mise en scène de l'Orfeo de Monteverdi, par Yves Lenoir, revisite le mythe d'Orphée et d'Eurydice dans la chambre d'un Chelsea Hotel, peuplé de créatures. / © FTV

La saison 2016-2017 de l'Opéra de Dijon débute avec une oeuvre majeure de Monteverdi, l'Orfeo, présentée par le metteur en scène Yves Lenoir, et la formation musicale d'Etienne Meyer Les Traversées Baroques.

Par F.L.

"Orfeo", un des premiers opéras de l'époque baroque
Ecrit en 1607, Orfeo de Monteverdi retrace l'histoire d'Orphée et d'Eurydice. Selon Yves Lenoir, le metteur en scène de cet "Orfeo", "si cette histoire paraît incontournable à ce moment charnière qui voit la naissance de l’opéra en même temps que celle du baroque, c’est parce que le personnage d’Orphée interroge la question de l’énonciation et de la rhétorique, le caractère performatif de la parole et de son efficience ; plus généralement parce qu’il pose des questions esthétiques, qu’il réfléchit à la problématique même de l’artiste face à son art et à sa place dans la société."

Orphée, poète parti chercher sa bien-aimée aux enfers, personnage moderne
Selon Yves Lenoir, "Orphée est tour à tour héros et transgresseur, viril et efféminé, rationnel et fou. Ses passions, ses amours, ses émotions sont excessives, contradictoires, changeantes. Il est tiraillé entre ses doutes et un élan poétique irrépressible. Chaque étape répond à un besoin de transformation, de métamorphose, chaque étape engendre une modification. Figure de l’artiste insubordonné, Orphée interroge le genre et la sexualité, il remet en cause l’autorité, la tradition, l’ordre moral. Mais sa soif de révolte, de provocation et de transgression trouve aussi ses limites dans son aspiration à la reconnaissance sociale."

Mise en scène moderne
Yves Lenoir a imaginé de traduire le mythe d'Orphée à la manière d'une biographie : "Je l’ai imaginé dans une chambre d’hôtel, une chambre de tournée impersonnelle qui pourrait être une des chambres du Chelsea hotel, comme si Orphée avait précédé les
Dylan, Cohen et Sid Vicious qui ont ensuite habité les lieux. Nous sommes ainsi invités à partager l’intimité et la vie intérieure d’un artiste en permanence en proie à des moments exaltés et des moments introspectifs où tout semble s’effondrer. Chaque étape est l’occasion de découvrir rétrospectivement un aspect du personnage, non pas comme dans un roman initiatique mais à travers des chapitres de sa vie jalonnés par quelques airs emblématiques, des pop songs qui ont marqué la carrière de cet Orphée, auteur compositeur."


L'aspect musical
Après La Pellegrina en 2014, Étienne Meyer et Les Traversées Baroques seront à nouveau aux pupitres pour déployer, autour d’une distribution où brillent jeunesse et excellence, les ors et les soufres de ce Walk on the Wild Side baroque.

Représentations les 30 septembre à 20h00, 2 octobre à 15h00 et 4 octobre à 20h00 à l'Auditorium de Dijon

L
e reportage de Sylvain Bouillot et Damien Rabeisen, prise de son de Samuel Verrier
Intervenants :
  • Marc Mauillon, Chanteur baryton interprétant « Orphée »
  • Yves Lenoir, Metteur en scène
Début de saison lyrique opéra de Dijon : Orfeo de Monteverdi
La saison démarre à l'Auditorium et elle commence par une création originale de l'opéra de Dijon, le mythique « Orfeo » de Monteverdi (à aprtir du 30 septembre et jusqu'au 4 octobre). Mythique car le livret nous raconte la tragédie grecque d'Orphée et d'Eurydice. Et aussi parce que Orfeo est reconnu comme étant l'un des tous premiers opéras de l'histoire de la musique. L'opéra, un art complet et cette adaptation moderne d'Orfeo en est un bel exemple. Reportage Sylvain Bouillot et Damien Rabeisen

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus