Palmarès des meilleures villes cyclables de France : Dijon dans le top 4, Besançon, élève médiocre

La fédération française des usagers de la bicyclette vient de publier son palmarès annuel des villes les plus favorables à l'utilisation du vélo. Assez bonne note pour Dijon et Belfort, médiocre pour Besançon, très mauvaise note pour Champagnole, Montceau-les-Mines et Le Creusot.
 

Pistes cyclables, signalisations et équipements adaptés, sécurité en ville : près de 200 000 usagers du vélo ont participé au baromètre des villes cyclables
Pistes cyclables, signalisations et équipements adaptés, sécurité en ville : près de 200 000 usagers du vélo ont participé au baromètre des villes cyclables © MAXPPP / Cédric Jacquot
Des efforts évidents d'une année à l'autre. Mais la route est encore longue pour que les villes françaises atteignent le peloton de tête européen. Celui où l'on trouve les Pays-Bas, le Danemark, ou même l'Allemagne. Ce sont les indications du nouveau baromètre des villes cyclables, établi par la fédération française des usagers de la bicyclette (FUB)

185 000 usagers du vélo ont participé à l'enquête menée en 2019. Il s'agissait de noter plusieurs indicateurs : présence de pistes cyclables, équipements et places de stationnement, sécurité routière et qualité des politiques menées par les villes. 

A l'arrivée, un classement des villes les mieux adaptées, classées "A+",  à celles les plus inadaptées, classées "G".

L'enquête se doublait d'un recensement des rues et carrefours à risque. Le résultat est visible sous forme d'une carte interactive des villes, qui regroupent 400 000 points noirs. Autant de risques potientiels pour celles et ceux qui cherchent une alternative à la voiture en ville.
 

Dijon et Belfort parmi les meilleures

 

En Bourgogne-Franche-Comté, 23 villes ont été notées par les usagers du vélo. Seules deux d'entre elles apparaissent dans le haut des classements :
 

 
De très favorable au vélo, en vert, à très défavorable en rouge, le classements des villes
De très favorable au vélo, en vert, à très défavorable en rouge, le classements des villes © FUB

Les autres villes de Bourgogne-Franche-Comté sont loin derrière : 
Les 23 villes de Bourgogne-Franche-Comté, notées par les usagers qui ont participé à l'enquête, sont pour la plupart considérées comme défavorables à l'usage du vélo comme moyen de transport.
Les 23 villes de Bourgogne-Franche-Comté, notées par les usagers qui ont participé à l'enquête, sont pour la plupart considérées comme défavorables à l'usage du vélo comme moyen de transport. © FUB
 

Se promener à vélo un dimanche matin, c'est génial, c'est confortable, mais en semaine, c'est très limité. On est confrontés aux voitures mal garées, aux bandes cyclables trop étroites et trop proches des portières des voitures en stationnement, au réseau de voies cyclables qui manque de continuité et de cohérence,

nous expliquait Sébastien Paris, un usager du vélo à Besançon, dans notre web reportage, ici :

 



Le vélo bientôt au coeur de l'aménagement des villes ?



Selon les organisateurs de l'enquête menée par la FUB, il est temps de prendre enfin au sérieux l'usage quotidien du vélo en ville :
 

Les citoyens souhaitent un débat sérieux sur la solution vélo déplacement, partout en France. Le vélo est un enjeu bien au-delà des cœurs des métropoles.



Sans surprise, les villes les mieux classées sont celles qui ont intégré l'usage du vélo comme moyen de transport depuis de longues années déjà. C'est le cas en particulier de Strasbourg.

43 villes sur les 768 classées ont obtenu une note supérieure à la moyenne. Un score décevant, mais 40 % des usagers consultés estiment que les conditions de circulation à vélo dans leur ville ont évolué positivement depuis le premier baromètre, en 2018.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports