Passavant-la-Rochère : Les verreries La Rochère 1475 achetées par la Holding Tourres&Cie

La Rochère 1475, la plus ancienne verrerie d'art française, fondée en 1475 en Haute-Saône, vient d'être achetée par la holding Tourres & Cie. La famille Tourres est elle-même une ancienne famille de verriers installée en Normandie. 

Les Verreries de Passavant la Rochère en 2009
Les Verreries de Passavant la Rochère en 2009 © DOMINIQUE ROQUELET- Max PPP

Il n'y aura pas de 7e génération Giraud pour poursuivre la direction des verreries la Rochère 1475. Cette entreprise emblématique de la Haute-Saône est détenue par la famille Giraud depuis 1858. A 82 ans, Antoine Giraud, représentant de la 6e génération, n'a pas trouvé de successeur dans sa famille d'où la recherche de repreneurs. Le choix de la holding Tourres & Cie devrait permettre à la centaine de salariés de la société de Passavant d'être rassurés. 

La famille Tourres est elle-même issue d'une famille de verriers établie en Normandie depuis le XIXe siècle. Il y a 20 ans, la verrerie familiale a été vendue au groupe Saverglass. Mais quelques années plus tard, Stéphanie et Adrien Tourres, achètent via leur holding industrielle Tourres & Cie une autre verrerie, elle aussi renommée pour son histoire et son savoir-faire : Waltersperger, basée dans la vallée de la Bresle en Haute Normandie. 

D'un bout à l'autre de la France, les deux verreries partagent les mêmes valeurs.  La Rochère 1475 et Waltersperger sont deux Entreprises du Patrimoine Vivant.  Un label décerné par l'Etat qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Waltersperger emploie une trentaine de salariés, la société est spécialisée dans la flaconnerie pour le luxe et les spiritueux. La Rochère 1475 travaille également sur le haut de gamme avec 60% de sa production consacrée aux arts de la table. Les 40% restants sont sur les marchés d'architecture de verre, tout aussi prestigieux. L'entreprise de Haute-Saône a réalisé les murs de pavés de verre de la station de métro RER Chatelet les Halles à Paris.

Le savoir-faire de la verrerie La Rochère 1475 sur les murs du métro parisien
Le savoir-faire de la verrerie La Rochère 1475 sur les murs du métro parisien © Berger-Anziutti

Des milliers de visiteurs viennent chaque année visiter le magasin d'usine et les ateliers de verre soufflé du Nord de la Haute-Saône. Ce savoir-faire s'appuie sur la tradition transmise de siècle en siècle. Lors d'une de nos émissions, l'un des responsables expliquait que la Verrerie piochait régulièrement dans ses archives pour éditer de nouveaux produits. Avec un exemple à l'appui, un verre de 1895 revisité pour la collection 2018. 

Nos archives nous réservent également quelques pépites ! Voici un reportage diffusé en 1979. Intéressant de voir tout le processus de fabrication. 

INA : La verrerie de Passavant la Rochère en 1979

La holding Tourres & Co rachète 100% du capital détenu par la famille Giraud. A cette occasion, une augmentation de capital vient d'être réalisée pour "doter La Rochère de moyens supplémentaires pour l'investissement dans de nouvelles capacités techniques". Le capital de La Rochère 1475 va passer de 1,5 millions à 2,5 millions. Sept cadres de la société haute-saônoise entrent aussi au capital à hauteur de 10% . C'est un de ces cadres, Gilles Ambs, qui sera le nouveau président de la Rochère 1475. 

Pour Stéphanie Tourres, présidente de Waltersperger, La Rochère 1475 "dispose d'une histoire et de produits hors du commun sur des marchés en quête d'authenticité". La  dirigeante constate que la crise sanitaire a effectivement renforcé chez ses clients un "véritable souhait qui peut être aussi une necessité, de faire travailler des entreprises françaises. Cela leur permet de mettre en avant la carte de l'éco-responsabilité". L'histoire des verreries de Normandie et de Haute-Saône n'a pas fini de s'écrire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture