Passe d'armes entre Marie-Guite Dufay et François Sauvadet sur la réouverture des cinémas et des lieux culturels

Interpellée par François Sauvadet, chef de file de l'opposition, sur la mise en place d'une expérimentation pour la réouverture des cinémas et des lieux culturels, la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté lui a séchement répondu ce mercredi 20 janvier dans un communiqué.

Marie-Guite Dufay et François Sauvadet.
Marie-Guite Dufay et François Sauvadet. © JC Tardivon / MAXPPP

Duel par communiqué interposé entre Marie-Guite Dufay, la présidente PS du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et François Sauvadet, le président UDI du groupe d'opposition de droite et du centre au conseil régional.

Ce dernier, dans un texte daté du 15 janvier, interpellait la présidente de la région sur la situation des cinémas et des lieux culturels. "Le groupe des élus de la Droite et du Centre regrette l’inertie de Marie-Guite Dufay et la majorité socialiste alors que la région devrait s’engager, comme la région Nouvelle-Aquitaine, dans l’expérimentation d'un nouveau protocole permettant une réouverture rapide des lieux de diffusion de la culture en Bourgogne-Franche-Comté", écrivait-il.

Il proposait "la constitution d’un groupe de travail composé d’élus locaux et d’acteurs culturels de notre région afin de trouver ensemble, une solution pour sortir rapidement de cette impasse."

Marie-Guite Dufay lui a répondu, également par communiqué, ce mercredi 20 janvier. "Je pourrais saluer cette inquiétude vis-à-vis d’un secteur effectivement très durement impacté par la crise actuelle, si je n’y voyais pas une manœuvre très strictement politicienne", indique l'élue socialiste.

"Ces deux régions sont dans des situations très différentes"

"Il feint d’oublier que ces deux régions sont dans des situations très différentes : la Nouvelle-Aquitaine présente un taux d’incidence de 136 pour 100 000 habitants, quand ce même taux approche de 280 en Bourgogne-Franche-Comté, soit plus du double", ajoute-t-elle. 

"Les acteurs culturels de notre région connaissent mon engagement personnel et celui de ma majorité en faveur de la culture. Dans la crise, il s’est traduit par un maintien sans condition des budgets de fonctionnement, afin que les structures culturelles puissent maintenir leur activité malgré les contraintes sanitaires", poursuit Marie-Guite Dufay. Elle rappelle également la "création d’un fonds d’urgence en faveur des associations".

M. Sauvadet n’est pas sans savoir que je viens de faire voter par notre assemblée une aide exceptionnelle aux salles de cinéma, en accord avec les représentants de la filière, que j’avais consultés préalablement.

Marie-Guite Dufay, président PS du conseil régional

Concernant les protocoles pouvant être mis en place pour la réouverture des lieux culturels, l'élue socialiste souligne qu'un travail est en cours entre les professionnels et le ministère de la Culture, "sans issue pour le moment". "Mais ces protocoles pourront être mis en place lorsque la situation sanitaire s’améliorera, et non alors qu’elle tend à s’aggraver…"

Le communiqué de Marie-Guite Dufay se conclut par une pique adressée à celui qui est également président du conseil départemental de la Côte-d'Or. "Je me félicite que M. Sauvadet prenne pour modèle une grande Région de gauche, la Nouvelle-Aquitaine, qui, comme la Bourgogne-Franche-Comté, a fait la preuve de son soutien déterminé au secteur de la culture et aux acteurs qui la font vivre, jour après jour, sur notre territoire". La région Nouvelle-Aquitaine est en effet présidée depuis sa création par le socialiste Alain Rousset.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture françois sauvadet politique marie-guite dufay