Pénurie de dentistes dans l'Yonne : elle doit attendre 2023 pour un rendez-vous, "c’est une vraie galère"

Claudine Cassagne est arrivée dans l'Yonne en août dernier. Alors qu'elle a besoin de traitements importants pour ses dents, elle ne peut obtenir de créneau chez un professionnel avant juillet 2023. Le département est frappé par une pénurie de chirurgiens-dentistes.

Recherche dentiste désespérément. Arrivée durant le mois d'août dans l’Yonne après avoir vécu plusieurs années à Paris, Claudine Cassagne doit trouver un cabinet dentaire dans le département pour réaliser des soins d'urgence. Depuis trois semaines, ses recherches sont vaines.

Avant de quitter la capitale, cette grand-mère a eu un rendez-vous avec son ancien dentiste le 3 août. Il lui a prescrit des antidouleurs tout en lui indiquant qu’elle devait à nouveau voir un spécialiste durant le mois de septembre. Mais sur la plateforme en ligne Doctolib, aucun créneau n’est disponible avant juillet 2023 à proximité de Chablis où elle réside.

Les dentistes privilégient leurs patients habituels

"C’est une vraie galère, je n’ai jamais connu ça !", confie-t-elle. Le problème pour Claudine ? Elle est une nouvelle patiente pour les chirurgiens-dentistes locaux. Or les praticiens, peu nombreux dans l’Yonne, favorisent les habitués. Selon une enquête de l’IIRSO de 2017, 79,2 % des personnes soignées par les dentistes de Bourgogne-Franche-Comté au cours d’une semaine classique font partie de leur patientèle régulière.

J’en ai eu tellement marre que j’ai voulu tout arracher. Je voulais enlever mes couronnes. Ma fille m’en a empêchée.

Claudine Cassagne

Mais après des semaines sans traitement, Claudine Cassagne commence à souffrir sérieusement. "Le matin, j’arrive à gérer la douleur, je n’y pense pas trop. Mais le soir, c’est une horreur. J’ai mal. Impossible de dormir. Les épaules, la nuque, la tête, les yeux... Le côté droit est paralysé. J’ai sans arrêt mal", décrit celle qui est désormais sous antidouleurs depuis un mois et demi.

L'Yonne, le département de Bourgogne-Franche-Compté qui compte le moins de dentistes

L’Yonne est touchée par la désertification médicale. Et le secteur dentaire n’échappe malheureusement pas à la tendance. Le département compte seulement 35,39 chirurgiens-dentistes pour 100 000 habitants, contre 68,07 pour 100 000 habitants sur l’ensemble de la France métropolitaine selon des chiffres de l'Ordre des chirurgiens-dentistes.

En Bourgogne-Franche-Comté, l’Yonne arrive en tête des départements qui comptent le moins de praticiens par habitant avec la Haute-Saône (35,87 pour 100 000). Viennent ensuite la Nièvre (43,82 pour 100 000), la Saône-et-Loire (49,37 pour 100 000), le Jura (50,97 pour 100 000), le Territoire de Belfort (56,97 pour 100 000), le Doubs (57,43 pour 100 000) et la Côte-d’Or (58,21 pour 100 000).

Retrouvez le détail du nombre de dentistes par habitant en Bourgogne-Franche-Compté dans notre carte interractive ci-dessous.

C’est d’ailleurs en Côte-d’Or, à près de 150 kilomètres de chez elle que Claudine a réussi à trouver un rendez-vous, avec l’aide de sa fille Morgane. "Ma fille a trouvé un médecin à Dijon. Sauf que je n’ai pas de voiture. Les transports ici c'est compliqué et ma fille n’est pas disponible", explique cette habitante de Chablis.

Contacté, l’Ordre des chirurgiens-dentistes se dit conscient du problème. Mais personne n’a pu se rendre disponible pour répondre à nos questions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société