• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les pharmacies de Bourgogne participent à une campagne de dépistage du diabète

© France Télévisions
© France Télévisions

Avez-vous du diabète sans le savoir ? » C’est la question que pose la campagne de dépistage organisée en Bourgogne-Franche-Comté du 5 au 17 décembre 2016 et qui sera menée dans environ 300 pharmacies de la région.

Par Muriel Bessard

La campagne consiste dans un 1er temps en un questionnaire. En fonction des réponses, les personnes de 40 ans et plus présentant au moins un facteur de risque sont invitées à pratiquer un test de glycémie. Si le résultat s’avère anormal, le pharmacien invitera la personne à consulter son médecin traitant.

Les pharmacies jouent un rôle de prévention des maladies chroniques


L’opération est portée par l’URPS Pharmaciens Libéraux et l’URPS Médecins Libéraux, en partenariat avec l’Assurance Maladie, la Fédération Française des Diabétiques et financée par l’ARS Bourgogne Franche-Comté. Ces partenaires estiment que  le pharmacien, par son accessibilité et son contact journalier avec de nombreux patients (y compris ceux qui ne profitent pas ou peu du système de soins) a un rôle dans la prévention des maladies chroniques. Au moins 300 officines se sont inscrites pour participer à cette campagne qui est menée jusqu’au 17 décembre.

Le but de l’opération : repérer les diabétiques de type 2


Le but de l’opération est de repérer les patients atteints du diabète dit de « type 2 », de repérer ceux qui ne profitent pas ou peu du système de soins, de participer à la prévention de l’entrée dans la maladie et la survenue d’éventuelles complications. Or, en France, près de 1% de population française souffre de diabète de type II sans le savoir…
Le diabète de type 2 est favorisé par une hérédité familiale et un surpoids associé à une mauvaise hygiène de vie (alimentation inappropriée, insuffisance d’exercice physique). C’est le plus courant des diabètes (92% des cas) et peut ne donner aucun symptôme d’alerte pendant longtemps. Les études estiment à 500 000 le nombre de personnes diabétiques de type 2 qui s’ignorent. Or, ce retard de diagnostic favorise la survenue de complications cardio-vasculaires, ophtalmologiques, neurologiques, rénales, podologiques...

Quelles sont les causes et conséquences du diabète?


Le diabète de type 1 concerne surtout les enfants, les adolescents ou les jeunes adultes qui aurait une prédisposition génétique (familiale) mais il semblerait qu’il y ait d’autres causes. Le diabète de type 2 concerne, lui, les personnes âgées de plus de 40 ans, génétiquement prédisposées, souvent en surpoids et qui manquent d’activité physique.
C'est la 1ère cause de cécité de l’adulte avant 65 ans, ainsi que la 1ère cause d’insuffisance rénale terminale. Par ailleurs, plus de 12 000 personnes diabétiques sont hospitalisées pour infarctus du myocarde chaque année. Enfin, le risque d’AVC (accident vasculaire cérébral) est multiplié par 2 ou 3 chez un diabétique de type 2.

A la demande de l’ARS, une vidéo a été réalisée pour faire valoir les enjeux et le mode opératoire de cette campagne. Retrouvez ce clip sur Dijon Santé et sur le site de l’ARS Bourgogne Franche-Comté

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus