• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

PHOTOS. Saint-Claude met la nature à l'honneur pour son premier festival

© Jean-Marie Seveno
© Jean-Marie Seveno

Le Festival Inter'Nature du Haut-Jura accueille du 12 au 14 avril tous les amoureux de photos animalières et de paysages. Pour une première, le FINA a pour but de devenir le grand rendez-vous annuel des professionnels et amateurs de l'image nature. 

Par Jean-Stéphane Maurice

Après trois années de préparation, cette première édition très attendue par les passionnés de nature ouvrira ses portes à Saint-Claude (Jura) durant trois jours. La volonté des organisateurs est de faire vivre le territoire du Jura mais aussi de promouvoir une nature aux milieux diversifiés et fragiles. Il se veut une ouverture sur le monde, un regard plus haut, un regard plus loin...
 
© FINA
© FINA

Pour cette première, l'invité d'honneur est le photographe Jean-Daniel Gagné. Il a parcouru une partie du monde mais plus que tout, c’est la beauté naturelle et la diversité du Québec, du Canada et de l’Amérique du nord qui seront les destinations favorites. Depuis plusieurs années il s'attache à capter les merveilles de l’Ouest Canadien et du Sud-Ouest Américain (Utah-Arizona).
 
© Jan-Daniel Gagné
© Jan-Daniel Gagné


L'image est pour cette exposition photographique, le meilleur moyen d'appréhender cette nature et de la faire partager au plus grand nombre. Le FINA ne s'intéresse pas qu'aux photographes locaux mais offrira de magnifiques clichés de différentes régions du globe. 

Mieux qu'un long discours, voici quelques-uns des clichés que vous pourrez admirer durant tout le week-end.
 
© Ema Olszewski
© Ema Olszewski
 
© Alain Pretre
© Alain Pretre
 
© Bernard Pons
© Bernard Pons
 
© Jean-Claude Le Pennec
© Jean-Claude Le Pennec
 
© Patrice Durand
© Patrice Durand
 
© Olivier et Aurélie Ferreux
© Olivier et Aurélie Ferreux
 
© Florent Adamo
© Florent Adamo
 
© Nicolas Devillers
© Nicolas Devillers
 
© Pascal Engler
© Pascal Engler
 
© Séverin Rochet
© Séverin Rochet

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus