• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les pneus neige bientôt obligatoires dans le Jura et le Doubs : ce qu'il faut savoir sur cette mesure

Image d'illustration. / © Cedric JACQUOT/MAXPPP
Image d'illustration. / © Cedric JACQUOT/MAXPPP

Dès l'hiver 2019, les pneus hiver seront obligatoires dans certaines zones montagneuses du Jura et du Doubs. Beaucoup d'interrogations demeurent sur les équipements et les zones précises. On vous récapitule ce que l'on en sait (pour l'instant) et pourquoi elle pourrait poser problème.

Par Margot Desmas

Le gouvernement l'a annoncé il y a quelques mois : un décret rendant obligatoire les pneus neige dans certaines zones va bientôt voir le jour. On sait déjà que le Doubs et le Jura verront une partie de leur territoire concernée.

Pour l'instant, rien ne presse puisque cette obligation s'appliquera à partir du du 1er novembre 2019. Le décret entrera en vigueur chaque hiver, jusqu'au 31 mars. Mais le point d'interrogation concerne ces "zones montagneuses" qu'évoque l'exécutif.
 

La zone précise n'est pas encore définie, les maires et les préfets doivent encore être consultés pour dresser la liste précise des communes concernées par cette obligation. Autre interrogation : le type de matériel à utiliser. Parle-t-on de pneus hiver, pneus cloutés, des chaînes ? La signalisation à apposer dans les zones concernées, elle aussi, reste à déterminer.

Toutes ces précisions doivent encore être clarifiées dans le cadre du décret qui doit être validé par le Conseil d'État pour être publié début 2019. Si la mesure ne semble pas bien révolutionnaire dans certaines zones du Doubs et du Jura où les habitants sont déjà habitués à utiliser ces équipements, ceux qui vivent en plaine s'interrogent.

Les citadins et notamment les Bisontins ne sont que rarement équipés les jours où il ne neige pas. De même pour les vacanciers qui rejoignent chaque hiver les stations de ski.

 

Pourquoi cette mesure pourrait poser problème


Si certains pays comme la Finlande, l'Autriche ou l'Estonie ont déjà opté pour l'obligation des pneus hiver quelques mois par an, d'autres comme la Suisse s'y refusent encore pour plusieurs raisons. La première : une trop grande difficulté à définir ce qu'est un pneu neige. "L’indication « M+S » et le symbole du flocon de neige servent à désigner des produits ou constituent des éléments marketing pour les fabricants", évoque l'Office fédéral des routes suisse.

Par ailleurs, la palette de produits proposés est très large et correspond à des utilisations différentes : longues distances sur autoroute salée et mouillée, courtes distances sur des routes fortement enneigées... Ce qui rend presque impossible la prescription d'un pneu en particulier.
 

Et dernier point qui se rapporte à la topographie exiguë de la Suisse : "quelques dizaines de kilomètres seulement séparent le plateau et ses températures douces des régions de haute montagne", indique l'OFRS. Un constat qui s'applique également en Franche-Comté. Le pays n'a pas encore légiféré sur les pneus neige car imposer une date butoire reviendrait à prendre une mesure "bien trop tardive dans certaines régions, mais prématurée ailleurs", précise l'Office fédéral des routes.

Des questionnements pointus sur lesquels le gouvernement ne s'est pas encore penché en France mais qui risquent de poser question pour les mois à venir.

 

Les pneus neige, quels avantages ?

Contrairement aux idées reçues : pas besoin d'attendre la neige pour bénéficier des avantages des pneus hiver. Ces derniers sont efficaces dès que la température descend en-dessous des 7°C, seuil où les pneus classiques perdent leur adhérence optimale.

Ce type de pneu bénéficie d’un mélange de gomme particulièrement adapté aux températures hivernales. Les distances de freinage sont donc nettement réduites et la tenue de route sur sol mouillé est largement améliorée, indique le site Auto-moto. Selon Bridgestone, un véhicule équipé de pneus standard aura une distance de freinage supérieure de 133% à celle constatée avec des pneus hiver.

Des rainures plus profondes facilitent également l’évacuation de l’eau tout en prévenant le risque d’aquaplaning. Rappel utile : il est impératif que les pneus hiver équipent les quatre roues pour éviter les pertes de stabilité.

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus