Pourquoi mange-t-on des crêpes à la Chandeleur ?

© Licence CC by Pixabay
© Licence CC by Pixabay

Après avoir bien digéré la bûche de Noël et les nombreuses galettes des rois, voici le temps de faire sauter les crêpes pour la Chandeleur ! Mais pourquoi cette tradition ?

Par Nathalie Zanzola

La Chandeleur est toujours fêtée le 2 février, soit 40 jours après Noël.

Un peu d'histoire

La Chandeleur (fête des chandelles) est une ancienne fête païenne.
A l'époque romaine, il s'agissait en l’occurrence "des lupercales", fêtes inspirées de Lupercus, dieu de la fécondité et des troupeaux.
Vers 492, à Rome, le pape Gélase Ier supprime ces dernières pour y substituer la Chandeleur, en distribuant des crêpes au peuple romain. Elle devient une fête religieuse chrétienne correspondant à la Présentation du Christ au Temple et à sa reconnaissance par Syméon comme "Lumière d'Israël".
Tapisserie de la Purification de la Vierge dans la nef de la cathédrale de Strasbourg / © Domaine Public
Tapisserie de la Purification de la Vierge dans la nef de la cathédrale de Strasbourg / © Domaine Public

Les traditions et croyances

Dans le monde paysan, le 2 février symbolise la sortie de l'hiver et le retour au travail agricole.
D'ailleurs, à la Chandeleur de nombreux dictons sont liés à la météo :
  • À la Chandeleur, l'hiver se passe ou prend vigueur
  • Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière demeure
  • Quand le soleil de la Chandeleur fait lanterne - Quarante jours après, il hiverne...
Les crêpes, par leur forme et leur couleur, figurent le retour du soleil après les longues nuits d'hiver. 
© Licence CC by Pixabay
© Licence CC by Pixabay


Faire sauter les crêpes à la Chandeleur apporte le bonheur  et prospérité toute l'année !

Les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche.
La pièce d’or était ensuite enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille sur le haut d'une armoire jusqu’à l’année suivante.
On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu.

On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes.

En Bourgogne, il était d'usage de lancer une crêpe sur le haut de l'armoire afin de ne pas manquer d'argent dans l'année à venir.
Faire tomber la sienne en la retournant était un mauvais présage !
© Licence CC by Pixabay
© Licence CC by Pixabay
Et si vous étiez une jeune fille en mal de mari, faire sauter 6 crêpes d’affilée et les faire retomber dans la poêle était synonyme de mariage assuré dans l’année.

Pour résumer et pour les plus superstitieux 

Faites sauter votre crêpe en tenant la poêle de la main droite et avec une pièce d'or dans la main gauche. Si votre premier essai atterrit sur le haut d'un placard, dites-vous que c'est bon signe !

Quelques astuces pour des crêpes inratables 

© Licence CC by Pixabay
© Licence CC by Pixabay
  • Tamisez la farine et ayez tous les ingrédients à la même température pour éviter les grumeaux
  • Laissez reposer la pâte à crêpes 1 à 2 heures à température ambiante.
  • Si votre pâte est trop épaisse, ajoutez un peu d’eau ou du cidre.
  • Attendez que la poêle soit bien chaude avant d’y verser la pâte.
  • Pour garder vos crêpes au chaud, maintenez-les sur une assiette posée sur une casserole d’eau portée à frémissement.


Un clin d'oeil pour finir 

Extrait crêpes au sucre "Les bronzés"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus