• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mais pourquoi tant de ministres défilent-ils en Haute-Saône ?

Bruno Le Maire annoncé à Vesoul le jeudi 21 mars / © Vincent Isore/IP3 Maxppp
Bruno Le Maire annoncé à Vesoul le jeudi 21 mars / © Vincent Isore/IP3 Maxppp

Après Franck Riester (Culture), Gabriel Attal (Jeunesse et Service National Universel), François de Rugy (Transition Ecologique) et Jacqueline Gourault (Cohésion des Territoires), on nous annonce Bruno Le Maire (Economie) pour jeudi en Haute-Saône ! Mais pourquoi tant de ministres ?

Par Catherine Eme-Ziri

De mémoire d'élus locaux, et de journalistes, c'est du jamais vu : en 7 semaines, 5 ministres (ou secrétaires d'Etat) viennent en visite en Haute-Saône. Mais pourquoi ?

Le 5 février, Franc Riester a ouvert le bal : il a inauguré le 25 ème FICA (Festival International des Cinémas d'Asie), la maison de la culture et de la communication, et, sans oublier, les locaux vésuliens de France3 et de France Bleu.

Le 11 février, Gabriel Attal, le plus jeune membre d'un gouvernement sous la Vème République, a installé le comité de pilotage du Service National Universel. La Haute-Saône fait partie, en effet, des 13 départements pilotes de cette réforme.

Le 4 mars, François de Rugy a reçu de la part des agriculteurs... une tête de sanglier. Ils voulaient ainsi attirer son attention sur les dégâts commis par ces animaux dans leurs cultures.

Le 18 mars, Jacqueline Gourault était attendue sur le dossier délicat de la prison de Lure, elle n'a rien promis comme mesures de compensation suite à l'abandon de ce projet...

Le 21 mars, ce jeudi, Bruno Le Maire rencontrera des chefs d'entreprise à Vesoul en fin de journée. au centre des débats : la loi Pacte (Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises). La députée LREM de Haute-Saône Barbara Bessot-Ballot s'en réjouit. Elle avait organisé un atelier de débat sur ce thème afin de présenter les conséquences de cette réforme.
 

La Haute-Saône en déficit


D'un seul coup, les Parisiens, les ministères, les "ceux-d'en-haut", les décideurs de la capitale auraient-ils découvert, enfin, tous les mérites de ce département rural, dynamique, ouvert, entreprenant, bref, attachant ? Et représentatif de la France-périphérique-dont-on-ne-parle-pas-assez ?

Un peu : il a été dit, lors d'un conseil des ministres, que la Haute-Saône avait un déficit... de déplacements ministériels. Emmanuel Macron a même insisté : priorité aux départements "oubliés" ! Donc, les membres du gouvernement se bousculent à Vesoul et dans l'ensemble du département.

De plus, la Haute-Saône est le département qui a le plus participé au grand débat national, par rapport à sa population : plus de 34 débats pour 100 000 habitants. Record national !

Et Christophe Lejeune, l'autre député LREM de Haute-Saône, d'ajouter :" Rien à voir avec la campagne des élections européennes, toutes ces visites ministérielles étaient prévues de longue date, ellles se télescopent durant cette période, c'est tout... Notre département est un territoire d'excellence avec des pépites qu'il faut valoriser !"

Sans oublier : pour la dernière visite annoncée, celle de Bruno Le Maire à Vesoul, des liens d'amitié ! En effet, le ministre de l'économie et le maire de Vesoul se connaissent très bien. Bruno Le Maire et Alain Chrétien étaient tous les deux chez les Républicains... Le premier s'est présenté à la dernière élection présidentielle, parmi ses soutiens locaux, le second... Même en politique, on peut croire aux liens d'amitié ? Ou c'est naïf ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Malaise dans la police : "des collègues n'y croient plus"

Les + Lus