• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Pourquoi UFC-Que Choisir porte plainte contre 5 fabricants de produits solaires pour enfants ?

Le meilleur moyen de protéger les enfants contre le soleil est de ne pas les exposer, notamment pour les plus jeunes, et d’éviter les heures où l’ensoleillement est le plus fort.
Le meilleur moyen de protéger les enfants contre le soleil est de ne pas les exposer, notamment pour les plus jeunes, et d’éviter les heures où l’ensoleillement est le plus fort.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a testé plusieurs produits solaires pour enfants. Elle  dénonce "de graves carences" en termes de protection aux UV et a décidé de porter plainte contre 5 fabricants.

Par B.L.

UFC-Que Choisir a testé en laboratoire 17 produits de protection solaire d’indices élevés (50 et 50+) destinés aux enfants

Ces produits sont présentés sous forme de crèmes, de sprays et  de laits solaires.
"La totalité des 17 produits testés protège correctement des UVB, en revanche cinq d’entre eux n’offrent pas -et de loin- la protection minimale contre les UVA", précise l’association. "Bien qu’ils n’occasionnent pas de traces visibles (coup de soleil), les UVA sont tout aussi responsables des cancers de la peau. "

"Au vu de la très faible protection aux UVA constatée sur près d’un tiers des produits testés", l’association "alerte les parents sur les risques induits du fait de mentions laissant croire à une pleine protection de l’enfant ", déclare UFC-Que Choisir.



Contre qui UFC-Que Choisir a déposé plainte ?

L’association a déposé plainte auprès du tribunal de Paris contre les fabricants Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovea pour pratique commerciale trompeuse et tromperie.

UFC-Que Choisir demande que ces fabricants retirent "sans délai" leurs produits des rayons, sinon, l'association de consommateurs menace de saisir la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

L'association de consommateurs rappelle aux parents que le meilleur moyen de protéger les enfants contre le soleil est de ne pas les exposer, notamment pour les plus jeunes, et d’éviter les heures où l’ensoleillement est le plus fort.

En février 2016, c'est l'ONG WECF qui avait tiré la sonnette d'alarme à propos des shampoings, lotions, laits nettoyants, lingettes et autres cosmétiques utilisés pour les bébés. Nombre de ces produits comportent trop de substances chimiques potentiellement dangereuses ou allergènes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus