• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Primaire de la gauche : comment ça marche ?

La primaire de la gauche aura lieu les dimanches 22 et 29 janvier 2017 pour désigner le candidat à l’élection présidentielle.
La primaire de la gauche aura lieu les dimanches 22 et 29 janvier 2017 pour désigner le candidat à l’élection présidentielle.

La primaire de la gauche aura lieu les dimanches 22 et 29 janvier 2017 pour désigner le candidat à l’élection présidentielle. Les modalités du scrutin ont été entérinées par le Conseil national du Parti socialiste dimanche 2 octobre 2016.

Par avec AFP

Quatre mois pour convaincre

Le premier tour de la primaire se déroulera dimanche 22 janvier 2017. D’ici là, les candidats devront respecter un calendrier précis.
  • Du 1er au 15 décembre : dépôt des candidatures
  • 17 décembre : début de la campagne et validation officielle des candidatures
  • à partir du 20 décembre : la profession de foi de chaque postulant sera consultable
  • 20 janvier 2017 : fin de la campagne
  • 22 janvier : premier tour
  • 29 janvier : deuxième tour
  • 5 février : le candidat officiel sera investi lors d'une convention.
Le site internet des primaires sera lancé lundi 17 octobre 2016.

Un scrutin sous le patronage d’une haute autorité

Une "Haute autorité des primaires citoyennes" est mise en place pour veiller "à la régularité de la désignation du (de la) candidat(e)". Elle validera notamment les candidatures et proclamera les résultats. 

Cette instance sera installée mercredi 5 octobre. Elle est formée des 15 membres de la "Haute autorité d'Éthique" du PS présidée par le professeur de droit Thomas Clay. Elle "pourra être complétée par des personnalités proposées par les partis co--organisateurs (de la primaire, ndlr) : Union des Démocrates et des Ecologistes, Front Démocrate et le Parti Ecologiste."



Quelles sont les conditions pour participer ?

Pour se présenter, les candidats devront réunir un certain nombre de parrainages représentant :
  • soit "5% des membres titulaires du Conseil national (15) -soit 5% des parlementaires socialistes (19)
  • soit 5% des conseillers régionaux et départementaux socialistes représentant au moins 4 régions et 10 départements (66)
  • soit 5% des maires socialistes de villes de plus de 10 000 habitants représentant au moins 4 régions et 10 départements (10)".
Les candidats devront aussi signer une "charte d'éthique qui fixe les règles de conduite durant la campagne et la déclaration d'engagement qui porte sur le rassemblement des candidat(e)s à l'issue du scrutin".

La primaire est par ailleurs largement ouverte puisque peuvent voter :
  • tous les Français inscrits sur les listes électorales
  • les mineurs qui seront en âge de voter en mai 2017 pour l'élection présidentielle
  • les adhérents étrangers
En signant la feuille d'émargement dans chaque bureau, les votants affirmeront ainsi "se reconnaître dans les valeurs de la gauche".

1 euro pour pouvoir voter à la primaire

Chaque candidat recevra 50 000 euros maximum à dépenser lors de la campagne. Une somme loin des 100000 euros demandés par le camp d'Arnaud Montebourg, mais en augmentation par rapport à ce qui avait été alloué initialement pour la primaire de 2011 (30.000 euros).

Pour financer cette dotation, chaque votant devra s'acquitter d'un euro par tour pour pouvoir faire entendre sa voix.

Environ 8 000 bureaux de vote seront ouverts les dimanches 22 et 29 janvier de 9 heures à 19 heures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus