• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Primaire de la gauche : l'ambiance à l'annonce des résultats en Bourgogne

© Gabriel TALON / France 3 Bourgogne
© Gabriel TALON / France 3 Bourgogne

Benoît Hamon a largement remporté la primaire de la gauche dimanche soir avec 58,7% des voix face à Manuel Valls. Nous avons suivi des militants et élus socialistes au moment de l'annonce des résultats en Bourgogne.

Par M. F.

Benoît Hamon est sorti vainqueur de la primaire de la gauche dimanche soir. Au niveau national, il s'impose avec 58,7% des voix face à Manuel Valls. Nous avons suivi des militants socialistes et des élus au moment de l'annonce des résultats. 

En Saône-et-Loire

Dans la section socialiste de Montceau-les-Mines, majoritairement acquise à Benoît Hamon, les résultats étaient attendus avec une pointe de fébrilité.
Primaire de la gauche : l'ambiance à l'annonce des résultats à Montceau-les-Mines
Benoît Hamon a largement remporté le deuxième tour de la primaire de la gauche. Son score est encore plus élevé en Saône-et-Loire, notamment dans le bassin minier. - France 3 Bourgogne - Fanny BORIUS, Anthony BORLOT, Patrick JOUANIN

"Apparemment c'est quand même Hamon qui va gagner. Moi je soutenais Valls, j'ai perdu, mais on est prêt pour le rassemblement derrière Hamon", confie Christian Tremoy, l'un des rares soutiens de l'ancien Premier ministre à Montceau-les-Mines. "Il sera notre président je l'espère en 2017."

A l'échelle locale, le candidat frondeur rassemble 64% des suffrages contre 36% pour Manuel Valls. Un écart important qui n'est pas une surprise pour Cyrille Politi, élu PS de l'opposition.

"On sent qu'on a un bassin minier ouvrier. Donc le discours d'Arnaud Montebourg sur le travail avait porté", explique-t-il. "On a un électorat ancré plutôt très à gauche et on le voit encore dans le résultat aujourd'hui avec le score de Benoît Hamon."

La large victoire de Benoît Hamon leur laisse espérer un rassemblement derrière leur candidat. "Je pense que la gauche se réveille, la vraie gauche. J'ai beaucoup d'espoir. Je pense qu'il n'y a que lui qui peut ressuciter le PS", confie Sylvie Périnet, militante socialiste.

Ici, les queqlues pro-Valls n'hésiteront à se ranger derrière leur nouveau candidat pour la présidentielle. L'enjeu c'est bien de gagner en mai prochain. Le travail de terrain commence dès aujourd'hui, les militants ont 90 jours pour convaincre.

En Côte-d'Or

Réunis dans un café dijonnais, les soutiens du Benoît Hamon et ceux d'Arnaud Montebourg saluent ce qu'ils appellent "la renaissance de la gauche"

Primaire de la gauche : l'ambiance à l'annonce des résultats à Dijon
Réunis dans un café dijonnais, les soutiens du Benoît Hamon et ceux d'Arnaud Montebourg saluent ce qu'ils appellent "la renaissance de la gauche" - France 3 Bourgogne - Elsa BEZIN, Lilian MELET, Gabriel TALON, Lucile FEUILLEBOIS

"Ce soir, c'est une joie, une fierté de voir les résultats au niveau national et au niveau local", confie Patrick Saunié, soutien de Benoît Hamon en Côte-d'Or.

"La gauche part un peu émiettée", s'inquiète Kheira Bouziane, députée PS de Côte-d'Or et soutien d'Arnaud Montebourg. "Maintenant c'est le défi que nous avons à relever, c'est de regrouper la gauche autour d'une candidature qui défendra les valeurs de gauche que certains voulaient nous faire croire qu'elles étaient dépassées"

Tout l'enjeu de la gauche, c'est effectivement de voir si Benoit Hamon peut rassembler les camps d'Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélénchon. Pas une mince affaire, à en croire Michel Neugnot, premier secrétaire de la fédération socialiste de Côte-d'Or

"Si les trois y vont ensemble, ou si deux sur trois y vont, il est certain que le deuxième tour de la présidentielle se jouera entre la droite et l'extrême-droite", explique-t-il. "Or ce que je veux, c'est que la gauche gagne."

Selon un sondage paru dimanche dans Le Figaro, Emmanuel Macron serait en tête des personnalités de gauche à la présidentielle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le traité de Maastricht

Les + Lus