Prime de Noël : un coup de pouce pour les familles les plus modestes

© Pixabay
© Pixabay

Comme chaque année, les bénéficiaires des minima sociaux ont touché une prime exceptionnelle de fin d’année, dite « prime de Noël ». Celle-ci peut aller de 152,45 euros pour une personne seule, à 320,14 euros pour un couple avec deux enfants. 

Par M.J

La prime de Noël a été versée vendredi 13 décembre 2019 aux ménages les plus modestes. En Bourgogne Franche-Comté, 73 372 foyers l’ont perçue. Cette aide est accordée aux bénéficiaires de certains minima sociaux, comme le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et l'allocation équivalent retraite (AER).

Sachez que vous n’avez aucune démarche à accomplir pour la percevoir. Si vous y avez droit, elle est automatiquement versée par les caisses d’allocations familiales, ou de Mutualité sociale agricole (MSA) ou par Pôle emploi.

Le montant de cette prime reste inchangé depuis 2009 et varie en fonction de la composition du foyer. Elle peut aller de 152,45 euros pour une personne seule, 228,67 euros pour un foyer de deux personnes (couple sans enfant ou adulte isolé avec un enfant) ou encore 320,14 euros pour un couple avec deux enfants.

 « Les fêtes de fin d'année sont une période chère au cœur de tous les Français, où la solidarité nationale a toute sa place », a tweeté vendredi Christelle Dubos, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.
 


Pour Jean-Luc Fouillot, bénévole au Secours Catholique à Dijon, cette prime est un "vrai coup de pouce" pour les familles. "Cela leur permet de faire des cadeaux de Noël à leurs enfants."
Mais il pense néanmoins qu'il serait préférable d'augmenter certains minima sociaux plutôt que d'avoir une prime pour Noël. "Il vaudrait mieux par exemple augmenter les allocations logements. Afin d'avoir une petite somme étalée sur plusieurs mois plutôt qu'une prime versée en une seule fois", explique-t-il.

Cette aide pour les ménages les plus fragiles avait été mise en place par le gouvernement de Lionel Jospin en 1998.
 

Sur le même sujet

Les + Lus