Quatre départements de Bourgogne-Franche-Comté en vigilance orange vent violent

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F.
Illustration.
Illustration. © Jean-Marc LOOS / MAXPPP

L'Yonne, la Côte-d'Or, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort ont été placés en vigilance orange par Météo France ce samedi 29 février avant un épisode de vents violents dans l'après-midi.

Mise à jour : la vigilance lancée samedi a été levée. Mais une nouvelle est lancée ce dimanche 1er mars avant le passage de la tempête Léon. La Côte-d'Or, la Nièvre, la Saône-et-Loire et l'Yonne sont concernés. Les détails ici :

Météo France a placé 23 départements de France Métropolitaine en vigilance orange vent violent ce samedi 29 février. Quatre sont concernés en Bourgogne-Franche-Comté : l'Yonne, la Côte-d'Or, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

"Le vent commence à se renforcer sur les départements placés en vigilance orange, notamment l'ouest de l'Île de France, en plaine de Saône et Bresse.Les rafales de vent entre 80 et 100 km/h vont continuer leur progression d'ouest en est, avec avant la fin de matinée des valeurs pouvant dépasser les 100 km/h sur les départements placés en vigilance orange pour le vent", indique Météo France dans son bulletin.

"Il faut noter que ces rafales se feront probablement en deux temps, avec d'abord au passage du front froid un premier épisode bref mais intense, suivi dans l'après-midi d'un autre renforcement temporaire de ces rafales. Sur l'épisode les valeurs de rafales les plus représentatives devraient se situer entre 90 et 110 km/h, voire ponctuellement plus. De plus, il faut noter comme facteur aggravant les sols saturés, et des fragilités dues à l'épisode tempétueux récent."


L'Yonne est en vigilance à partir de 13h, la Côte-d'Or 14h, la Haute-Saône 15h et le Territoire de Belfort 16h.
 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.