• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les randonnées de l'été en Bourgogne-Franche-Comté : les grottes des Cèlerons et leurs légendes

© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha

Tout l’été, France 3 Bourgogne-Franche-Comté vous fait découvrir les sentiers et chemins de notre région. Cette semaine, nous vous emmenons découvrir les grottes des Cèlerons, en Côte d'Or, et les légendes qui s'y rattachent. 

Par Sarah Rebouh et Pascal Sulocha

Niveau : moyen
Durée : 3h40
Distance : 11 km
Dénivelé : 217 m


À environ 20 km de Dijon se trouve une contrée isolée, au milieu des bois, accessible après quelques kilomètres de marche. Pour y parvenir, il faut se rendre à Val-Suzon, et plus précisément à Val-Suzon-Haut, en remontant le val courbe (D7) en direction de Blaisy. Le parking de départ se trouve sur la gauche (voir la carte ci-dessous). Là où les roches surplombent le paysage, où les grottes invitent les marcheurs à y pénétrer, où les arbres s'habillent de mousse, se trouve une belle boucle de 11 km, hors des sentiers battus. 
 


La randonnée débute après un passage au dessus d'un joli ruisseau. En longeant les champs, on observe un cheval un peu seul et des vaches qui prennent peur à la vue de nos appareils photos. Plus nous progressons dans l'épaisse forêt, plus les arbres se parent d'étranges robes vertes. L'endroit est humide et la mousse a pris ses quartiers partout.
 
© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha

Après environ 2 km, nous arrivons au pied d'une imposante et sublime roche. Il s'agit du "Saut de la Carpe". C'est à partir de là que la "grimpette" débute, en compagnie d'un habitué du lieu, André Beuchot, curieux et amoureux de la Côte d'Or, et particulièrement de ce sentier pédestre. Nous longeons la roche, à travers les arbres et nous montons tels des chamois un peu patauds. L'effort est vite récompensé avec une magnifique vue.
 
Randonnées de l'été : à la découverte des grottes des Cèlerons, en Côte d'Or
Images : Sarah Rebouh et Pascal Sulocha

La boucle se poursuit entre prairies jonchées d'orchidées, asperges sauvages qui craquent sous la dent et bois accueillants, jusqu'au fameux "Gouffre du creux Percé". À cet endroit, les spéléologues s'y donnent à coeur joie. Un groupe de pompiers du GRIMP 91 est d'ailleurs en train de terminer un exercice. Certains viennent de loin pour découvrir les cavités et les grottes.


Le "Gouffre du creux Percé"


"Le premier explorateur de fortune à descendre dans la glacière fût certainement M.Quantin de Pasques en 1882. Il faudra attendre 1910 pour que MM.Malard et Piot de Dijon mettent en évidence le réseau actuel" peut-on lire sur le panneau qui surplombe cet énorme trou, d'une profondeur de 63 mètres. Le réseau connu aujourd'hui se divise en trois parties : la "Glacière", vaste entonnoir de 45 mètres de profondeur, prolongée par la grotte de glace qui s'ouvre à 12 mètres du fond, par une fissure donnant sur deux puits intérieurs de douze et quatre mètres dont les parois étaient par le passé couvertes de glace. Le réseau Piot-Maillard, de 63 m de profondeur et le réseau Guillemin.
 
© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha

Après avoir observé cet abîme, nous reprenons le sentier boisé. Notre route nous conduit aux très attendues grottes des Cèlerons, après un beau panorama à 180° sur les roches surplombant la cime des arbres.

André Beuchot nous sert de guide et nous compte les légendes de ces lieux atypiques, perchés en haut d'un imposant ravin. "Ici, il plane l'ombre de Mandrin, le contrebandier du sel qui fit des ravages en Bourgogne, même si l'on ne trouve pas spécialement sa trace ici" nous explique le marcheur.

Écoutez André Beuchot nous parler des légendes des grottes des Cèlerons : 
Randonnées de l'été en Bourgogne-Franche-Comté : André Beuchot nous parle des Grottes des célerons
Reportage : Sarah Rebouh et Pascal Sulocha.

Après un pique-nique bien mérité à la porte de la grotte la plus imposante (km 6.2), nous sillonnons les étroites cavités pour le plaisir des yeux. Nous remontons le chemin à flanc de ravin après avoir observé quelques chauves-souris que nos lampes frontales sortent de leur sommeil.

Au km 6.86, nous arrivons en haut de la roche Beudon. Le paysage y est sublime. Sous nos pieds s'affiche le vide. Nous empruntons un petit sentier qui nous permet de redescendre dans la "forêt féérique". Les arbres créent des arches de mousse et nous indiquent le chemin du retour.

Découvrez un panorama à 360 degrés de la randonnée des "Grottes des Cèlerons" :
Panorama à 360 degrés de la randonnée des "Grottes des Cèlerons"


► Nos conseils pour la randonnée des "grottes des Cèlerons" :

Cette randonnée est inaccessible aux personnes à mobilité réduite ainsi qu'aux enfants de moins de 12 ans. Attention, certains passages sont escarpés et nécessitent une bonne condition physique. Déconseillé aux personnes sujettes au vertige. De plus, par temps de pluie, nous vous engageons à l'extrême prudence. Certains passages se font sur la roche, à flanc de ravin. Le sol mouillé est très glissant.
 

Les grottes des Cèlerons


Munissez-vous d'une frontale pour les grottes.
Cette boucle vous fait sortir des sentiers battus, il est donc impératif de télécharger l'itinéraire sur le site spécialisé Visorando.com, par ici
Pensez à bien vous ausculter à la sortie de la douche après la randonnée. Les tiques s'invitent régulièrement sur les promeneurs, en raison de l'humidité du lieu.

Découvrez nos autres randonnées de l'été en Bourgogne-Franche-Comté :

 

Nos conseils pour randonner en sécurité

► Assurez-vous d’avoir assez d’eau
► Ne partez pas sans votre téléphone portable
► Adaptez votre équipement : chaussures de marche, vêtements pour se protéger en cas de pluie, sac à dos confortable…
► Prenez suffisamment de nourriture : pain, céréales, chocolat, amandes, sandwich léger pour le midi…
► Sachez évaluer votre niveau : en randonnée, il est important de ne pas surestimer ses capacités physiques
► Ne laissez aucun déchet après votre passage

Sur le même sujet

François Hollande accorde un entretien à France 3 Bourgogne

Les + Lus