• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Réchauffement climatique : quand des poissons rouges font pousser des salades, c'est l’aquaponie !

Marie Fiers, la fondatrice d'Urbanleaf, croit au potager aquaponique. / © UrbanLeaf
Marie Fiers, la fondatrice d'Urbanleaf, croit au potager aquaponique. / © UrbanLeaf

Cette technologie associe l’élevage de poissons et la culture de plantes. Elle permet de produire en symbiose les deux en valorisant les déjections des animaux et recyclant l'eau.   

Par Maryline Barate

Qu'est-ce que l'aquaponie ?

Cette technologie, déjà présente dans la nature, permet de développer des plantes et des poissons en symbiose. L'eau est leur trait-d'union. Les plantes filtrent l'eau de l'aquarium qui n'est plus jetée mais recyclée. Elle retourne ainsi assainie dans l’aquarium. Au passage, les plantes se nourrissent des déjections des poissons qui deviennent un fertilisant naturel. Une jeune entreprise dijonnaise UrbanLeaf, montée par une ancienne chercheuse, tente de développer l'aquaponie.
 
Un potager aquaponique installé près d'une baie vitrée.
Un potager aquaponique installé près d'une baie vitrée.


Qui pourrait être séduit ?

Ce système aquaponique pourrait se développer non seulement chez les particuliers mais aussi dans l’agriculture. En tout cas, l'entreprise développe une gamme de potagers allant du mini-jardin aquaponique d’intérieur, décoratif et ludique jusqu’à la serre de production de végétaux.


Le reportage d’A. Robinet et D. Iberrakene avec :
  • Marie Fiers, fondatrice d'UrbanLeaf
Côte-d'Or : découvrez l"aquaponie
Cette technologie associe l’élevage de poissons et la culture de plantes. Elle permet de produire les deux en valorisant les déjections des uns et recyclant l'eau. Une solution pour l'agriculture et la pisciculture de demain ?

Article initialement publié en juin 2016

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus