Réforme des retraites : 3000 manifestants en Bourgogne

Une dixième journée de grève interprofessionnelle a eu lieu jeudi 20 février alors que la réforme des retraites est actuellement examinée à l’Assemblée nationale. Plus de 3000 personnes se sont rassemblées en Bourgogne.
 
Une dixième journée de grève interprofessionnelle a eu lieu jeudi 20 février. La réforme des retraites est actuellement examinée à l’Assemblée nationale.
Une dixième journée de grève interprofessionnelle a eu lieu jeudi 20 février. La réforme des retraites est actuellement examinée à l’Assemblée nationale. © Baziz Djaouti / FTV
Les syndicats CGT, FO, Solidaires et FSU opposés à la réforme des retraites ont appelé à manifester à Dijon mais aussi à Montbard jeudi 20 février. Cette dixième journée de manifestation a eu lieu au même moment où l’examen du projet de loi est présenté à l’Assemblée Nationale.
A Dijon, plus de 1000 personnes ont participé à la mobilisation, 1400 selon les syndicats. Le cortège s’est réuni place de la République, est passé ensuite par la place de la Libération puis a remonté vers la place Darcy. 
 
Portrait d'une syndicaliste CGT mobilisée depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites ©France 3 Bourgogne


Dans le cortège étaient présents des enseignants, le personnel hospitalier et des avocats. Ces derniers ont d’ailleurs déposé une liste à l’élection municipale. Baptisée “Nous ne battrons pas en retraite”, elle s’inscrit dans la lutte de la profession pour conserver son régime autonome de retraite.

A Auxerre, il y avait environ 400 participants dans les rues. Dans le cortège, les traditionnels syndicats mais aussi de forts contingents de cheminots et de l’Education nationale. D’après Le journal de Saône-de-Loire, 650 personnes ont participé à la journée de mobilisation à Châlon et près de 150 manifestants de la CGT, FO, Attac et CNT se sont mobilisés dans les rues du centre de Mâcon. A Nevers, 800 personnes se sont mobilisées selon le syndicat de la CGT. 

L’examen du projet de loi sur la réforme des retraites a début lundi 17 février. Il doit permettre d’adopter un nouveau système de retraites, un “système universel” à points. 41000 amendements ont été déposés. Une troisième semaine de débats sera peut-être nécessaire aux 15 jours déjà alloués.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social