• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Régionales 2015 : les Bourguignons peuvent participer au référendum de la gauche

Dans des bureaux de vote ou sur internet, les militants et sympathisants de gauche sont invités à se prononcer sur l'unité de la gauche et des écologistes aux régionales de décembre. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Dans des bureaux de vote ou sur internet, les militants et sympathisants de gauche sont invités à se prononcer sur l'unité de la gauche et des écologistes aux régionales de décembre. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Voulu par le Premier secrétaire du Parti Socialiste, un référendum est organisé du 16 au 18 octobre 2015 pour l'unité de la gauche et des écologistes. Même si les militants de la région ne se sentent guère concernés, des points de vote sont ouverts de vendredi à dimanche.

Par Eric Sicaud

Pour les socialistes bourguignons, la date de ce référendum ne tombe pas bien! Eux seront mobilisés pour l'opération "Tous sur le pont", organisée ce même week-end dans les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté pour soutenir la liste menée par Marie-Guite Dufay aux élections régionales de décembre. Mais du coup, promis, ces mêmes militants en profiteront pour inciter les sympathisants de gauche à s'exprimer sur le référendum.

Ainsi, il devrait être possible de voter partout, même si la fédération de la Nièvre a laissé le libre arbitre à ses sections... qui ne se sont pas bousculées! Il faut dire que le 1er secrétaire fédéral, Sylvain Mathieu, parle d'une "farce" quand il évoque l'initiative de Jean-Christophe Cambadélis! Toujours est-il que les militants et sympathisants de gauche peuvent voter physiquement (à certaines heures) dans 2 sections locales seulement : à Nevers et à Brinon-sur-Beuvron.



En Côte-d'Or, 22 points de vote seront installés temporairement sur les marchés, dans les gares ou encore à la Fédération du PS à Dijon.
En Saône-et-Loire, 9 points de vote sont mis en place à Mâcon, Autun, Chalon-sur-Saône, au Creusot, à Montceau-les-Mines ou encore à Digoin.
Enfin, dans l'Yonne, seuls les bureaux de la fédération à Auxerre seront ouverts tout le week-end.

Un référendum ouvert à tous les sympathisants de gauche.


Le PS co-organise ce référendum avec 4 mouvements (Front Démocrate, Génération Ecologie, Union des Démocrates et des Ecologistes, Ecologistes!) mais sans les partis les plus importants, à savoir sans le Front de Gauche, sans le PC et sans EELV.

Reste que les organisateurs appellent tous les citoyens "qui partagent les valeurs de gauche, des écologistes et de la République" à s'exprimer pour l'unité à l'occasion des Régionales de décembre... notamment pour faire barrage au FN, essentiellement en PACA et dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Les fédérations bourguignonnes se sentent moins concernées, les bases d'un accord de gouvernance semblant d'ores et déjà bien avancées pour le 2ème tour des élections. 

Un site internet dédié

Pour tous les militants et sympathisants qui le souhaitent, un site internet permet de localiser les bureaux de vote mais aussi de voter par voie électronique : http://www.referendum-unite.com Par ce biais, il est possible de s'exprimer de vendredi 8h à dimanche 20h, à condition de déclarer partager les valeurs de gauche...  Contrairement à la primaire socialiste, aucune participation financière n'est demandée.

Usurpations et fraudes lors du «référendum»

Depuis l'ouverture de ce "référendum", les incidents se multiplient. Plusieurs personnalités ont déjà fait état de mails de remerciement pour leur vote alors qu'elles n'ont pas pris part à cette consultation. La dernière en date est Safia Otokoré, vice-présidente (PS) à la région Bourgogne, qui s'étonne sur twitter d'avoir voté alors que ce n'est pas le cas. Le Parti socialiste a déjà annoncé qu'il va porter plainte contre X pour «faux et usage de faux» ainsi qu'«usurpation d’identité».

En tout cas, cette consultation ne semble pas susciter beaucoup d'engouement. Dès vendredi, le patron du PS lui-même affichait des ambitions moindres. Jean-Christophe Cambadélis prévoyait 200 000 votants, et non plus 300 000. A Chenôve, en Côte-d'Or, des élus et militants PS battaient le rappel ce dimanche. 

Le reportage de M. Bessard et J-F. Guilmard avec :
  • Saliha M'Piayi candidate (PS) aux élections régionales
  • Thierry Falconnet, maire (PS) de Chenôve
Agglomération dijonnaise : le référendum de la gauche dans l'
Le référendum de la gauche s'est achevé ce dimanche soir. Lancé par Jean-Christophe Cambadélis, le 1er secrétaire du PS, il avait pour but de savoir si les sympathisants souhaitaient voir une union avec les écologistes aux élections régionales de décembre. Pour inciter au vote, des militants étaient mobilisés depuis vendredi sur des points fréquentés, comme ce matin le marché de Chenôve.



Sur le même sujet

Sur Ma Route : Visite de la Champignonnière de Dijon

Les + Lus