• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Régionales 2015 : la course aux meetings d’entre-deux tours en Bourgogne Franche-Comté

L'entre-deux tours des élections régionales est la période la plus dense pour les candidats encore en lice qui se livrent à un véritable marathon pour mobiliser les électeurs.
L'entre-deux tours des élections régionales est la période la plus dense pour les candidats encore en lice qui se livrent à un véritable marathon pour mobiliser les électeurs.

Trois listes sont encore en course pour le second tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté : celles du FN, de l’union de la droite et de l’union de la gauche. Elles ne ménagent pas leurs efforts pour convaincre les électeurs avant le dimanche 13 décembre 2015.

Par B.L.


L'entre-deux tours est la période la plus dense pour les candidats encore en lice. Ils sont trois en Bourgogne-Franche-Comté à se livrer à un véritable marathon : Sophie Montel pour le Front national, François Sauvadet pour l’union de la droite et du centre et Marie-Guite Dufay pour l’union de la gauche.

Arrivée en tête avec 31,48 % des voix au 1er tour, Sophie Montel était au cellier de Clairvaux, à Dijon, mardi soir 8 décembre. La tête de liste régionale du Front National a tenu meeting devant une centaine de supporters. Elle a décliné son programme et tiré à boulets rouges sur le bilan de ses concurrents, le président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or et la présidente PS sortante de la région Franche-Comté.
Régionales 2015 : Sophie Montel en meeting à Dijon
L'entre deux-tours est la période la plus dense pour les candidats qui restent en lice. C’est le cas de Sophie Montel, qui mène la liste FN, et qui est arrivée en tête au soir du premier tour. Elle a tenu un meeting au cellier de Clairvaux, à Dijon. Intervenants : -Sophie Montel, tête de liste FN -Des militants  - Reportage : Sylvain Bouillot et Tania Gomez Montage : Chantal Gavignet


De son côté, François Sauvadet était lui à la Roselière de Montbéliard mardi soir.
Le candidat de la droite, très combatif, a tout fait pour motiver ses troupes. "Je vous demande de vous mobiliser pour apporter un carton rouge au Parti socialiste et pour dire au Front national que nous n’avons pas confiance en lui", a-t-il notamment déclaré.

Régionales 2015 : François Sauvadet en meeting à Montbéliard
Trois listes sont encore en course pour le second tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté : celle du FN, celle de l’union de la gauche et celle de l’union de la droite et du centre qui est menée par le député UDI de Côte-d’Or François Sauvadet. Il était en meeting à la Roselière de Montbéliard. Intervenants : -François Sauvadet, tête de liste LR-UDI -Damien Meslot, député-maire (LR) de Belfort -Un militant  - Reportage : Maxime Meuneveaux, Claire Peyrot Montage : Jean-Pascal Maujard


Quant à Marie-Guite Dufay, elle était à Audincourt mardi soir. Elle y a tenu un meeting en présence du Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Il y avait aussi les représentants d’EELV et du Front de gauche qui ont appelé à soutenir la présidente sortante de la Région Franche-Comté. «En additionnant toutes nos voix de gauche et en appelant à un sursaut citoyen, républicain, nous sommes en mesure de l’emporter », a expliqué Marie-Guite Dufay à ses sympathisants.

Régionales 2015 : Marie-Guite Dufay en meeting à Audincourt
Les meetings d’entre-deux tours battent leur plein en Bourgogne Franche-Comté. Il reste très peu de temps pour convaincre les électeurs avant le second tour des régionales. La candidates PS-PRG Marie-Guite Dufay était à Audincourt hier soir, soutenue par le premier secrétaire du PS, Jean-Christopge Cambadélis. Intervenants : -Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS -Marie-Guite Dufay, tête de liste PS-PRG -deux militants  - Reportage : Maxime Vilirio et Olivier Lopez Montage : Emmanuel Dubuis

De l’avis des observateurs politiques, ce scrutin s’annonce extrêmement serré, d’où la détermination des candidats à mener bataille jusqu’au bout pour aller chercher toutes les voix. Au premier tour des élections régionales, un électeur sur deux ne s'est pas déplacé pour aller voter en Bourgogne-Franche-Comté.

A lire aussi

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus