Régionales 2021. Les 5 choses à retenir du second tour des élections en Bourgogne-Franche-Comté

La liste d'alliances de gauche de Marie-Guite Dufay a remporté les régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté, ce dimanche 27 juin. On a sélectionné pour vous les cinq choses à retenir de cette soirée électorale. Détails.

Marie-Guite Dufay et la gauche gardent la tête de la région

C'est chose faite, la liste menée par Marie-Guite Dufay a remporté la tête de la région Bourgogne-Franche-Comté. Sa liste était composée de socialistes, divers gauche, communistes et écologistes. Elle totalise 42,2% des voix. 

La prime au sortant est très importante, et ce partout en France. Les 13 présidents de région sortants ont été réélus ce dimanche 27 juin. Marie-Guite Dufay (PS) en fait partie.

"Je suis partagée entre ce sentiment de très grande responsabilité et la joie du travail accompli. J'ai voulu une alliance dès le début. Elle n'a pas été possible au premier tour, je l'ai donc faite au deuxième. Elle a payé. La dynamique de premier tour s'est prolongée grâce à l'alliance qu'on a nouée et je remercie tous ceux qui m'ont fait confiance. Cette victoire nous oblige à un travail très ambitieux" a confié la membre du Parti socialiste.

Les candidats de droite craignent que la présidente sortante, qui s'apprête à être réélue par ses pairs à la tête de notre région, ne devienne "l'otage" de son alliance avec les communistes et les écologistes. Huit élus communistes et huit élus écologistes sont présents sur la liste de Marie-Guite Dufay.

"Je ne vois pas pourquoi je serais otage, c'est une drôle de conception des alliances. Le programme que j'ai eu pour le premier tour est quasiment le même pour le second tour, avec quelques ajouts, quelques compléments mais nous n'avons pas modifié nos engagements. Ce sont des belles alliances pour une région plus forte en matière de solidarité, et on en a besoin en matière de transition écologique, car c'est une priorité absolue. Oui, j'ai confiance" a-t-elle répondu.

A lire aussi : Résultats des régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté : la liste de Marie-Guite Dufay (PS) remporte les élections.

Un taux d'abstention toujours très haut

Comme le premier tour, le second tour des élections régionales a été marqué par un taux d'abstention très important. Le taux d'abstention est de 63,5% (38,9% en 2015), contre 65,1% au premier tour des régionales et départementales 2021. Les Francs-Comtois ont un peu plus voté ce 27 juin mais cela ne suffit pas à inverser la tendance.

Les appels insistants des différents candidats en direction des abstentionnistes n'ont pas porté leurs fruits. Le fossé est trop profond. Les électeurs du Rassemblement National, bien représentés parmi les abstentionnistes du premier tour, n'ont pas répondu présents à en constater le score de Julien Odoul (RN) lors de ce second tour : 23,8%. 

"Ce second tour a montré que notre démocratie est malade, à bout de souffle, car elle a été émiéttée depuis 30 à 40 ans par des politiques qui n'ont pas su entendre nos citoyens, qui n'ont pas su rendre les institutions représentatives. Il y a une crise, un désaffection, un désenchantement" a d'ailleurs déclaré le candidat du Rassemblement National juste après l'annonce des résultats. 

Plusieurs élements peuvent expliquer cette abstention massive : la crise sanitaire qui a amputé la campagne électorale, le manque de lisibilité concernant les compétences des grandes régions mais aussi les couacs dans la distribution des professions de foi. "Dans la forêt, on a retrouvé des caisses entières de professions de foi non distribuées. On va déposer un recours contre le gouvernement qui a foiré cette élection" a lancé Gilles Platret, candidat Les Républicains, "sans vouloir porter atteinte à la victoire de Madame Dufay". 

Cette dernière a aussi abordé le problème de l'abstention : "Je reçois toujours cette giffle reçue la semaine dernière, elle est la même. C'est l'abstention. C'est un gros sujet de préoccupation démocratique."

L'échec du Rassemblement National 

Julien Odoul, qui devait être présent ce dimanche soir sur notre plateau, a préféré répondre à nos questions depuis son QG de campagne. La liste menée par le candidat du Rassemblement National, grande favorite des sondages d'avant élections termine finalement en troisième position (23,7%), près de 20 points en dessous de la liste de gauche de Marie-Guite Dufay (42,5%).

L'abstention est la principale raison de l'échec, selon le RN. "Nous sommes là pour incarner des idées, et une autre vision de la politique, pas la colère. Nous sommes les principales victimes de cette abstention puisque les catégories populaires et les jeunes ne se sont pas déplacés" a explique Julien Odoul. 

Une déception pour le représentant du parti de Marine Le Pen et une satisfaction pour leurs rivaux à l'image de Denis Thuriot (LREM) : "Le Rassemblement National ne progresse pas et c'est une satisfaction. Nul part les Français n'en veulent, et je m'en réjouis". 

Le faible score de La République en Marche

"C'est une déception, forcément" a avoué Denis Thuriot, candidat LREM lors de ces élections régionales. En effet, le parti représentant la majorité présidentielle termine quatrième du scrutin, avec moins de 10% des suffrages exprimés sur l'ensemble des départements de la grande région. Néanmoins, Denis Thuriot refuse de penser que ce score est une punition donnée par les électeurs à destination de la politique d'Emmanuel Macron. 

Les candidats de la liste LREM espèrent que Marie-Guite Dufay fera appel à eux à l'avenir pour gouverner la Bourgogne-Franche-Comté. Ils parient sur des dyfonctionnements au sein de l'alliance de la future présidente, associée aux communistes dès le départ puis à Europe-Ecologie-Les-Verts lors de ce second tour.

"Les exigeances, notamment des verts, seront parfois difficiles à remplir. Nous serons là" conclut Didier Paris (LREM). Les marcheurs souhaitaient obtenir huit sièges, de quoi constituer un groupe au sein du Conseil régional. Malheureusement, seuls sept sièges leur seront attribués étant donné leur faible score.

Le nouveau visage du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

Vous pouvez consulter la nouvelle composition du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en cliquant sur l'onglet 2021 et la comparer aux anciennes compositions en sélectionnant les autres dates.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections