Régionales en Bourgogne/Franche-Comté : la validation des listes de la droite et du centre est en cours

La droite et le centre ont décidé d’unir leurs forces pour conquérir la présidence de la future grande région Bourgogne Franche-Comté.
La droite et le centre ont décidé d’unir leurs forces pour conquérir la présidence de la future grande région Bourgogne Franche-Comté.

La droite et le centre ont décidé d’unir leurs forces en vue des élections régionales qui auront lieu en décembre. La Commission Nationale d'Investiture des Républicains a validé les têtes des huit listes départementales pour la Bourgogne/Franche-Comté jeudi 22 octobre 2015.

Par B.L.


La Commission des Républicains a confirmé les huit têtes de listes départementales, désignées en accord avec l'UDI. "Nous venons de passer une étape décisive avec la validation de nos listes départementales et des candidats LR par la Commission Nationale d'Investiture des Républicains", déclarent François Sauvadet, député UDI de Côte-d’Or et tête de liste régionale, et Alain Joyandet, sénateur LR de Haute-Saône.

La prochaine étape sera franchie mardi 27 octobre avec la réunion de la commission d'investiture de l'UDI.



Qui sont les têtes de liste des huit départements de Bourgogne et de Franche-Comté ?

  • Côte-d'Or : François Sauvadet, tête de liste régionale, ancien ministre, député UDI et président du conseil départemental de la Côte-d'Or
  • Nièvre : Guillaume Maillard, adjoint UDI au maire de Nevers
  • Saône-et-Loire : Arnaud Danjean, député européen LR et conseiller régional
  • Yonne, Éric Gentis, conseiller régional LR.
  • Doubs : Patrick Genre, conseiller régional DVD, maire de Pontarlier et président de l'association des maires du Doubs
  • Jura : Hélène Pelissard, conseillère régionale LR et 1ère vice-présidente du conseil départemental du Jura
  • Haute-Saône : Alain Joyandet, ancien ministre et sénateur LR de la Haute-Saône
  • Territoire-de-Belfort : Didier Vallverdu, maire LR de Rougemont-le-Château


Comment les listes ont-elles été constituées ?

«La constitution des listes n'est pas l'exercice le plus facile, d'autant que nous avons reçu près de 400 candidatures pour 116 places", expliquent les deux anciens rivaux à l’investiture en Bourgogne/Franche-Comté.
« Nous avons souhaité construire ces listes dans un esprit de large rassemblement, incarnant l'avenir et ouvertes aux talents de la société civile.

L'heure est aujourd'hui au rassemblement et à l'unité de nos forces car nos concitoyens ne comprendraient pas que nous ne soyons pas unis quand tant de gens souffrent et quand de si grands défis sont à relever pour apporter un espoir nouveau aux 2,8 millions d'habitants de Bourgogne Franche-Comté.

Dès mardi soir, après la deuxième étape du rassemblement avec l'UDI, nous serons 116 ambassadeurs de cette nouvelle espérance que nous voulons incarner", concluent-ils.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus