La Rochepot : les habitants sous le choc de l'arrestation du propriétaire

Le château de la Rochepot, dont le propriétaire a été arrêté par la Gendarmerie et Europol le 5 octobre dernier. / © FTV
Le château de la Rochepot, dont le propriétaire a été arrêté par la Gendarmerie et Europol le 5 octobre dernier. / © FTV

Ce mercredi 17 octobre, dans le village de La Rochepot (Côte-d'Or), les habitants étaient sous le choc, à la suite de l'arrestation et des perquisitions qui ont eu lieu au château, dans le cadre d'une enquête sur une fraude internationale et de blanchiment d'argent.

Par F.L.

Château fermé
Actuellement, le château est fermé, les touristes ne viennent plus. 
Au village de La Rochepot, personne n'a vraiment été étonné par la perquisition des lieux et l'arrestation du propriétaire.
En effet, depuis 2015, les habitants de la Rochepot ont été témoins d'une situation très évolutive : le nouveau propriétaire avait de grandes ambitions pour le château. 

Nombreux projets et travaux engagés
Un nouveau propriétaire très actif : la gérante du château avait engagé de nombreux projets et travaux : 
création d'une boutique avec des produits régionaux, organisation d'événements au château.
Des travaux avaient été aussi initiés, et de nombreux artisans ont été employés, tels que des serruriers, plombiers, électriciens, terrassiers.
En tout, 8 à 9 artisans ont travaillé, mais n'ont jamais été payés. Chacun a perdu entre 5 000 à 7 000 euros.

Un vecteur touristique incontournable pour le village
La gérante avait également acheté l'hôtel-restaurant à l'entrée du village, un établissement resté à l'état d'abandon.
Les habitants en sont à regretter l'ancienne propriétaire, ce château qui a été la propriété de l'emblématique Sadi Carnot.
Sans les touristes, il est clair que le village perd une importante attractivité.

Le reportage de Caroline Jouret et Isabelle Rivierre
La Rochepot : les habitants sous le choc de l'arrestation et des perquisitions


 

Quel est l'historique du château de la Rochepot ?

En 1180, le château fort de La Rochepot est construit sur les ruines du château incendié du xie siècle du seigneur de Montagu Alexandre de Bourgogne (1170-1205) (fils du ducHugues III de Bourgogne) dont des ruines subsistent dans la forêt alentour.
En 1403 de retour de croisades, le seigneur Régnier Pot (chambellan du duc Philippe II de Bourgogne et chevalier de la Toison d'Or) achète le château, alors nommé « Château de La Roche Nolay » et lui donne son nom puis le transmet à son fils, le seigneur Jacques Pot, qui le transmet à son tour à son fils, le seigneur Philippe Pot. A la mort de ce dernier, c'est le frère de Philippe, Guyot Pot, qui hérite du château, puis celui ci passe à son fils Régnier III, et au décès de celui ci à sa sœur Anne, qui avait épousé Guillaume de Montmorency, et qui sont les parents du connétable Anne de Montmorency.
Lorsque le propriétaire du château fort devient le seigneur Régnier Pot, ses alentours sont plantées de vignes de cépage Pinot noir en exécution de l’ordonnance de Philippe II Le Hardi rendue en 1395.
Au xvie siècle le maréchal de France Anne de Montmorency (qui possède plus de 130 châteaux) devient propriétaire de ce château.
Au xviie siècle le cardinal de Retz Jean-François Paul de Gondi hérite du château puis le revend en 1644 au chevalier et premier président du Parlement de Bourgogne Pierre Legoux de la Berchère.
Joseph Blancheton en est le dernier seigneur. Il achète le château en 17401. Il crée de nouveaux appartements et remet en état la chapelle.
En 1789 à la révolution française le château renommé « Château de La Roche Fidèle », est déclaré bien national. Le 7 messidor an VII (25 juin 1799) par le citoyen Belorgey. Il le démolit en grande partie. Privé de son donjon, le domaine passe de main en main.
En 1893 Cécile Carnot (épouse du président de la République Sadi Carnot) achète les ruines et les offre à son fils aîné, le colonel d’infanterie Sadi Carnot (1865-1948) qui entreprend durant 26 ans une importante restauration historique méticuleuse dans l’esprit du xve siècle .
En 2013, certaines parties du château sont inscrites au titre des monuments historiques et, en 2014, le château, les dépendances, le vignoble et le parc sont classés2.
Le château a été vendu à une famille ukrainienne en 2015.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus