Saint-Loup-sur-Semouse : la première grève depuis 1968 chez P3G Industries ex Parisot

© France 3 Franche-Comté : Vanessa Hirson
© France 3 Franche-Comté : Vanessa Hirson

L'ex-entreprise de meubles Parisot fait rarement parler d'elle au chapitre social. Ce mardi 27 février, les salariés du site de Haute-Saône sont appelés à débrayer pour des augmentations de salaires. 

Par Sophie Courageot

Un appel au débrayage a été lancé sur le site de Saint-Loup sur Semouse et le site de Mattaincourt dans les Vosges. Les salariés sont appelés à stopper le travail de 11h à 12h pour l'équipe du matin, de 12h à 13 h pour l'équipe de l'après-midi. Idem ce soir pour l'équipe de nuit.  

Malgré le froid glacial, ils étaient 110 salariés à débrayer ce matin devant l'usine de Saint-Loup-sur-Semouse. 

C'est le syndicat CGT qui appelle à la grève dans le cadre de la NAO (la négociation annuelle obligatoire sur les salaires).

Le syndicat estime les propositions de la direction insuffisantes. 550 salariés travaillent sur le site de Saint-Loup sur Semouse en Haute-Saône. Selon la CGT, la disparition de primes entraînerait jusqu'à un mois de perte de salaires. La direction propose de moins payer certaines heures, de geler la prime d'intéressement pendant deux ans, de supprimer la prime d'assiduité. 
Grève chez Parisot
Dans le cadre des négociations annuelles, la direction de Parisot le constructeur de meubles situé à St-Loup sur Semouse prévoit la suppression de plusieurs prime. La CGT, seul syndicat a avoir appelé à faire grève, proteste. Avec Kevin Roszak Salarié depuis 5 ans Philippe Brocheré Représentant local CGT reportage V.Hirson, E.Debief et P.Gomez


La CGT demande à minima des augmentations de salaires. L'entreprise est en phase de redressement depuis cinq ans, mais les carnets de commandes seraient pleins. L'entreprise P3G Industries a reçu le prix Ulysse 2018 du meilleur retournement 2018. La direction n'a pas souhaité s'exprimer sur ce mouvement de grève. 

Le Président de la République François Hollande avait visite l'entreprise de meubles Parisot le 14 septembre 2015 / © PATRICK HERTZOG / POOL / AFP
Le Président de la République François Hollande avait visite l'entreprise de meubles Parisot le 14 septembre 2015 / © PATRICK HERTZOG / POOL / AFP


Accompagné de son premier ministre Manuel Valls, le Président de la République François Hollande avait visite l'entreprise de meubles Parisot le 14 septembre 2015 saluant le made-in France et la réussite de l'entreprise industrielle de Haute-Saône. 


Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus