Saint-Saulge : le lycée professionnel Iperma va pouvoir poursuivre son activité

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F.
Archives.
Archives. © Google Street View

Le tribunal de Nevers a autorisé la reprise de l'Iperma, le lycée professionnel de Saint-Saulge, par le Groupe SOS. L'établissement privé avait été placé en redressement judiciaire en octobre 2019.

Il devait fermer ses portes à la fin de l'année scolaire, l'Iperma de Saint-Saulge (Nièvre) va pouvoir poursuivre son activité. La reprise du lycée professionnel privé a été validée par le tribunal de Nevers le 30 avril.

L'établissement avait été placé en redressement judiciaire en octobre 2019. Une seule offre de reprise avait été déposée, par le Groupe SOS, en février 2020. Cette structure associative qui se présente comme "la première entreprise sociale d'Europe" a été créée en 1984. Elle compte aujourd'hui plus de 20 000 salariés et intervient notamment dans le domaine de la santé, de l'éducation, de la solidarité.
 

"Plan d'investissement"

"Le Groupe SOS maintiendra tous les emplois, et un plan d’investissement volontariste, avec le soutien des collectivités locales et des partenaires publics, est engagé dès maintenant pour assurer la rentrée 2020 dans des conditions optimales", affirme le groupe dans un communiqué daté du 4 mai 2020.

L'Iperma, pour Institut Privé d'Enseignement Rural du Machinisme Agricole, était sous tutelle de la congrégation des Sœurs de la Charité de Nevers depuis 1989. Ce ne sera plus le cas mais la congrégation "reste un soutien moral et financier", selon les termes du communiqué.

Le Groupe SOS n'est pas tout à fait un inconnu à Saint-Saulge. Il est déjà le gestionnaire de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Les Clos, installé à quelques pas de l'Iperma. Le nouveau propriétaire du lycée a prévu de changer son nom. Il va devenir le lycée professionnel Cœur de Nièvre.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.