• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Samedi 10 mars, c'est l'ouverture de la saison pour les pêcheurs de truites

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

La pêche à la truite est de nouveau autorisée depuis ce samedi 10 mars 2018 et jusqu'au 16 septembre pour la truite fario dans les eaux de 1ère catégorie et jusqu'au 31 décembre pour la truite arc-en-ciel dans les eaux de 2e catégorie.   

Par CN

C'est un moment toujours très attendu par les pêcheurs : c'est leur grand retour sur les berges des rivières, en pleine nature, pour taquiner le poisson et attendre la belle prise...  à condition de respecter la réglementation. .

La Fédération nationale de la pêche en France regroupe plus de 90 fédérations départementales de pêche et de protection du milieu aquatique et 3700 associations agréées.

Pour pouvoir pêcher en France, il est impératif de faire partie d'une association agréée de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique et d'avoir une carte de pêche. Ne pas avoir sa carte de pêche, en cas de contrôle, c'est une amende de 450 euros. L'adhésion à une association autorise le pêcheur à pêcher sur les lots privés de l’association à laquelle il adhère (rivière, étang, gravière etc…) et sur l’ensemble du domaine public français

Il faut savoir que les dates fixées par la réglementation tiennent compte des périodes de reproduction des poissons

En dehors des dates officielles la pêche est interdite mais elle l'est aussi en dehors des horaires conformes : la pêche ne peut s’exercer plus d’une demi-heure avant le lever du soleil, ni plus d’une demi-heure après son coucher.

 Une pêche réglementée au niveau du nombre et de la taille des poissons. 6 salmonidés par jour et par pêcheur dont 3 truites fario maximum. 25 centimètres pour la truite et l'omble de fontaine et 30 centimètres pour la truite fario. La mesure s’effectue de la pointe du museau à l’extrémité de la queue. Si ces poissons sont de taille inférieure, ils doivent être remis à l'eau.


Reportage  : Remy Chidaine - Marianne Cazeaux
Montage : Aurélien Marone-Missud
Avec
Théophile Gauthron, pêcheur - Martial Pouillat, pêcheur - Eric Tardy, pêcheur à la mouche - Olivier Paillard, agent de développement

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus