Cet article date de plus de 5 ans

Attentat de Nice : un homme originaire de Saône-et-Loire figure parmi les victimes

Un attentat commis à Nice jeudi 14 juillet 2016 a fait au moins 84 morts. 18 blessés sont encore en état d’urgence absolue. Parmi les victimes figure un habitant de Saône-et-Loire. Robert Marchand accompagnait des jeunes qui devaient participer à un meeting d'athlétisme à Monaco. 
Un habitant de Saône-et-Loire figure parmi les victimes de l’attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts dans la nuit du 14 au 15 juillet 2016. 18 blessés sont toujours en état d’"urgence absolue".

Robert Marchand, 60 ans, vivait à Marcigny. Il était agent de maîtrise en charge de la production dans la société Amefo, située à Chambilly. Cette entreprise est spécialisée dans la sécurité et la protection de véhicules servant notamment à  l’armée.

En parallèle de son travail, ce père d’un enfant était président-entraîneur du club d’athlétisme de Marcigny, ville dont il est originaire.
Robert Marchand emmenait les licenciés du club à Monaco au meeting de la Golden League. Le groupe s'était arrêté à Nice pour assister aux festivités du 14 juillet. Aucun des jeunes qu'il accompagnait n'a été blessé dans l'attentat
Ils sont attendus dans la soirée à Marcigny où une cellule psychologique est prévue pour les accueillir

Le maire de la ville, Louis Poncet, le décrit "un homme très dévoué, qui portait les valeurs du sport et qui les inculquait à tous les enfants qu'il entourait. Il a porté notre petit club d'athlétisme à un haut niveau".
Passionné de course à pied, Robert Marchand avait remporté 13 titres de champion de Saône-et-Loire sur 400 mètres.

Le reportage de Fanny Borius, Cécile Claveaux et Patrick Jouanin


Intervenants :
-Laurence
-Alain
-Louis Poncet, maire de Marcigny (SE)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de nice faits divers terrorisme sport