• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Autun : compter les chauves-souris pour les préserver

Les experts de la Société d'histoire naturelle d'Autun recensent les chauves-souris / © Hélène Assekour
Les experts de la Société d'histoire naturelle d'Autun recensent les chauves-souris / © Hélène Assekour

A Autun, en Saône-et-Loire, la Société d'histoire naturelle recense les différentes espèces de chauves-souris et sensibilise les habitants pour mieux les préserver.

Par Maeva Damoy

On les appelle les Demoiselles de la nuit. Douze chauves-souris ont élu domicile dans la cave de l'Abbaye de Malesme à l'insu des habitants de la bâtisse : "Moi j'ai toujours connu des chauves-souris dans cette cave. D'ailleurs, c'est intéressant de voir qu'il y en a 12, on ne pensait pas", précise l'un d'eux. Si aujourd'hui leur nombre est déterminé, c'est grâce à l'inventaire dressé par Ludovic Jouve, chargé d'étude chiroptères à la société d'histoire naturelle d'Autun.
 

Compter pour préserver



L'objectif : les protéger. "Ce sont des parties de bâtiment où personne ne va, les conditions de tranquilité sont optimales pour les chauves-souris. Mais vous voyez le toît de l'église a été grillagé pour empêcher les pigeons de passer, il en va de même pour les chauves-souris et c'est un problème", ajoute le spécialiste. Car pour leur bien-être, les chauves-souris ont besoin d'humidité. En forêt, sous les ponts voire dans les trous des murs, de quoi surprendre les propriétaires. Si jamais vous êtes concernés, n'hésitez pas à joindre des experts. Leur contact est par ici.  
 
Autun : recenser les chauves-souris pour les préserver

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus