Canicule : la piscine de Sanvignes restera fermée

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.
La piscine est pour l'instant fermée, et ses bassins sont ...vidés !!!
La piscine est pour l'instant fermée, et ses bassins sont ...vidés !!! © FTV

En pleine canicule, la piscine de Sanvignes (Saône-et-Loire) va rester fermée. Jusqu'à présent uniquement accessible au club nautique et aux scolaires, elle devait ouvrir samedi 4 juillet au public, mais l'établissement est envahi de nuit comme de jour par des dizaines de jeunes indésirables.

Envie de frais

Par 38 degrés à l'ombre, l'envie de piquer une tête est tout simplement irrésistible.
D'ailleurs, depuis quelques semaines, de jour comme de nuit, une trentaine de jeunes et moins jeunes n'y résistaient pas.
Ils s'introduisaient sur le site et se baignaient, de manière irrégulière et très bruyante.
Le jour, ils perturbaient les activités des scolaires et du club nautique, et la nuit, la tranquillité des riverains, de façon très provocatrice, selon eux.

Une décision difficile

Samedi 4 juillet 2015, la piscine devait ouvrir au public.
Pour le maire de Sanvignes, Jean-Claude Lagrange (PS), un tel contexte ne le permettait pas, car ni la médiation, ni l'intervention de la police n'ont permis de résoudre le problème.
Il a donc décidé de fermer la piscine et d'en vider les bassins, une décision impopulaire qui ne satisfait personne.
Pour cet été, on évoque du transport gratuit jusqu'aux piscine de Montceau ou de la Guiche. Mais pour les prochaines années, personne n'imagine que fermer la piscine de Sanvignes soit la bonne solution.

Le reportage de Michel Gillot et Christophe Gaillard

Intervenants :
  • Alain Sauvanet, Riverain de la piscine municipale
  • Bruno Alliot, Président du club nautique de Sanvignes
  • Jean-Claude Lagrange, Maire PS de Sanvignes
durée de la vidéo: 02 min 06
Sanvignes (71) : La ville privée de piscine


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.