Affaire Valentin Amrouche : Tarik Attar est mis en examen pour meurtre et écroué

Le tribunal de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire
Le tribunal de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire

Tarik Attar, le meurtrier présumé de Valentin Amrouche, a été mis en examen pour meurtre. Il a reconnu devant le juge d'instruction avoir porté des coups à la victime pour se défendre. Il a été placé en détention provisoire lundi 7 août 2017.

Par Tiphaine Pfeiffer

Le meurtrier présumé de Valentin Amrouche, Tarik Attar, a été mis en examenlundi 7 août 2017. Le chef d'accusation retenu est celui de meurtre.

Il n'a pas répondu aux questions du juge d'instruction prétextant une trop grande fatigue causée par son voyage depuis le Maroc. Il a en revanche fait une déclaration spontanée durant laquelle il a reconnu avoir porté des coups à la victime, mais uniquement pour se défendre.

Tarik Attar a été placé en détention provisoire à Varennes-le-Grand, en Saône-et-Loire. 

Nous n'avons encore aucune information sur le contexte de la rencontre entre Valentin Amrouche et le suspect. Selon le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, Damien Savarzeix, "l'enquête se poursuit et pourrait durer plusieurs mois".

Le suspect s'est lui-même dénoncé


Samedi 5 août 2017, deux jours après la découverte du corps sans vie de Valentin dans un immeuble de Montceau-les-Mines, un homme appelle depuis le Maroc pour se dénoncer.

Il s'agit de Tarik Attar, le fils des locataires de l'appartement, situé près de parc Salengro.

Rentré en France, il a été placé en garde à vue mais a gardé le silence depuis. Entendu par le juge d'instruction.

L'homme, né en 1976, était déjà connu des services de police et condamné plusieurs fois pour des faits de violence.


Quel lien entre Tarik Attar et Valentin Amrouche ?


L'enquête a permis de déterminer que Valentin Amrouche était un ami du neveu de Tarik Attar.
Le neveu a été entendu par les enquêteurs mais il n'a pu fournir aucune information et rien ne permet de le relier aux faits.

Rappel des faits


Valentin Amrouche, âgé de 26 ans, avait disparu le 18 juillet 2017.

L'autopsie et la comparaison des prélèvements ADN ont confirmé ce dimanche que le corps, retrouvé le jeudi 3 août, était bien celui du jeune homme.

Le cadavre était dans un état de putréfaction avancé, ce qui compliquait l'estimation de la date du décès et son identification.
Toutefois, au moins quatre coups de couteau ont été relevés.

Le corps était là depuis trois semaines environ, ce qui coïncidait avec la date de disparition du jeune homme.

Personne n'avait vu Valentin Amrouche depuis le 18 juillet.

Ce jour-là, il avait rendez-vous à 9h au centre de formation de l'AFPA de Montceau-les-Mines. Il devait passer un entretien pour finaliser une formation de plombier-zingueur, qu'il devait commencer en septembre. Après son rendez-vous, il est allé prendre un café chez un ami, c'est la dernière personne à l'avoir vu en vie.

Le reportage de Tiphaine Pfeiffer et Patrick Jouanin :


A lire aussi

Sur le même sujet

Yonne : le gouvernement promet de maintenir le 15 et un hélicoptère

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne