• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chalon : le personnel de l'hôpital manifeste à nouveau lors du conseil de surveillance

Les salariés ont investi la salle du conseil de surveillance de l'hôpital à Chalon, le 15 octobre 2018. / © A.Borlot
Les salariés ont investi la salle du conseil de surveillance de l'hôpital à Chalon, le 15 octobre 2018. / © A.Borlot

Nouvelle tension lundi 15 octobre 2018 à l'hôpital William Morey à Chalon-sur-Saône. Des dizaines de salariés ont investi le conseil de surveillance, pour redire leur opposition au plan d'économies prévu dans l'établissement.

Par C.R.

Le personnel se dit "à bout"

Avec un déficit de 5.5 millions d'euros, l'hôpital William Morey à Chalon-sur-Saône, n'a plus que quelques semaines pour trouver des solutions de retour à l'équilibre financier. Le plan d'austérité doit être mis en œuvre en janvier 2019.

Depuis qu'il leur a été présenté, les syndicats majoritaires CGT et FO s'opposent à ce plan et ne comptent pas céder : lundi 15 octobre 2018, ils ont appelé le personnel a débrayer pour la troisième fois en un mois.

Suppression des RTT, heures supplémentaires non payées, les salariés refusent les efforts demandés "alors que les conditions de travail sont déjà dégradées et qu'il manque du personnel." Ils n'ont pas été rassurés par les propos de leur directrice, chargée d'appliquer le plan voulu par la tutelle.

Reportage : Fanny Borius et Anthony Borlot

Avec : Christine Ungerer, directrice du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Saône-et-Loire - Bresse - Morvan
Gilles Platret, président du conseil de surveillance de l'hôpital, maire (LR) de Chalon.
 
Manifestation du personnel de l'hôpital de Chalon
 

Une demande de dialogue avec l'ARS

Le représentant de l'ARS, l'Agence régionale de santé, a été plusieurs fois interpelé par les salariés présents dans la salle de réunion. Ils lui ont fait part de leurs revendications et exigé que son directeur vienne échanger avec eux à Chalon.

Une demande que le maire de la ville, Gilles Platret a soutenue. Il a également remis à l'ordre du jour le maintien du service d'angioplastie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus