• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chalon dans la rue 2017 : le festival s'achève en beauté

Spectacle Silence ! des Commandos Percu, vendredi 21 juillet 2017 à Chalon dans la rue. / © Pascal Sulocha
Spectacle Silence ! des Commandos Percu, vendredi 21 juillet 2017 à Chalon dans la rue. / © Pascal Sulocha

C'était la dernière journée du festival transnational Chalon dans la rue ce dimanche 23 juillet 2017. Percutions, acrobaties, jonglage et feux d'artifices, retour sur ce beau final.

Par Alexis Perché

Voilà, c'est fini... Le festival Chalon dans la rue 2017 se termine ce dimanche 23 juillet. Profitez-en pour aller voir quelques derniers spectacles ce soir !
 

Silence ! 


C’est un silence d’avant la grande tempête. Le temps est désormais suspendu, tout se fige. C’est alors qu’un roulement sourd monte des profondeurs jusqu’à devenir un immense fracas.

Le murmure des tambours est devenu une clameur pulsée par un battement auquel nul ne résiste. Sur une scénographie étonnante, Les Commandos Percu, musiciens et artificiers, inventent une tempête de sons et de feu "qui parle aux ventres".

Spectacle Silence ! des Commandos Percu, vendredi 21 juillet 2017 à Chalon dans la rue / © Pascal Sulocha
Spectacle Silence ! des Commandos Percu, vendredi 21 juillet 2017 à Chalon dans la rue / © Pascal Sulocha


Entre deux notes, entre deux claquements de tambour, le silence libère toute sa force.  Le spectacle "Silence !"​, l'un des plus attendus du festival, nous interpelle dans notre rapport au temps et à ce que nous en faisons. Il interroge le futur : que ferons-nous lorsqu’il n’y aura plus rien

Depuis plus de vingt ans, la compagnie Les Commandos Percu invente un langage à la fois nouveau et ancestral qui a la propriété de traverser toutes les cultures et les genres.

5 000 personnes sont venues regarder le spectacle Silence ! des Commandos Percu à Chalon dans la rue 2017 / © Pascal Sulocha
5 000 personnes sont venues regarder le spectacle Silence ! des Commandos Percu à Chalon dans la rue 2017 / © Pascal Sulocha


Elle sillonne les festivals du monde entier avec ses percussions inédites et son savoir-faire très particulier en matière de pyrotechnie. L’étincelle indispensable à la fusion de la musique et du feu est le mouvement : rue après rue, place après place, au plus près du public, les musiciens-artificiers illuminent le ciel de leurs rythmes dans des mises en scènes audacieuses.

Ils seront encore à Chalon dans la rue, dimanche 23 juillet 2017, à 22h00, Place du Collège.

Monument

Spectacle Monument du collectif Protocole, jeudi 20 juillet 2017 / © Pascal Sulocha
Spectacle Monument du collectif Protocole, jeudi 20 juillet 2017 / © Pascal Sulocha


Monument, ballade poétique jonglée, choisit la ville comme décor. Ses recoins méconnus, ses histoires et ses habitants s’éclairent d’un nouveau jour à la rencontre de cinq jongleurs, de leurs massues et d’une quinzaine de participants volontaires.

Monument vivant érigé à partir de spectateur volontaires, collectif Protocole, Chalon dans la rue 2017 / © Pascal Sulocha
Monument vivant érigé à partir de spectateur volontaires, collectif Protocole, Chalon dans la rue 2017 / © Pascal Sulocha


À chaque fois, la lumière, l’improvisation, le ballet des massues, mais aussi l’interaction avec le public, la nuit, le vent… créent un instant unique. L’énergie vive, brute, impulsive des jongleurs du collectif Protocole invite à porter un regard nouveau sur un espace urbain envahi par le spectacle.

Spectacle Monument du collectif Protocole, jeudi 20 juillet 2017 / © Pascal Sulocha
Spectacle Monument du collectif Protocole, jeudi 20 juillet 2017 / © Pascal Sulocha


Protocole se réunit depuis 2011 à l’occasion de laboratoires de recherche. "Nous vivons le jonglage comme une force joyeuse, une insoumission sociétale, une mise en danger, un questionnement permanent".

A retrouver pour leur dernière représentation à Chalon dans la rue, dimanche 23 juillet 2017, à 22h00 au gymnase Thomas Dumorey.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus