Chalon-sur-Saône : le centre hospitalier crée une unité post-COVID

L'hôpital de Chalon-sur-Saône ouvre une unité spécialisée pour les personnes atteintes du COVID-19 en voie de guérison. 17 lits sont prévus pour compléter l'offre de soin liée à la pandémie. Le service est mis en place ce mardi 14 avril 2020.

C'est l'une des réponses à l'épidémie de COVID-19 en Saône-et-Loire.
Ce mardi 14 avril 2020, le centre hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône ouvre une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) spéciale. Ce service sera entièrement dédié aux personnes qui ont eu le COVID-19 ou qui sont en voie de guérison.
 


L'hôpital se réorganise

En fait, l'établissement restructure ses deux ailes "moyens séjours" : l'une reste consacrée aux malades dits "classiques" tandis que la seconde n'accueille que des patients qui ont ou qui ont eu le COVID.
Au total, cette unité spécifique pourra recevoir 17 personnes qui auront toutes été hospitalisées auparavant, notamment en service "réanimation". Elles disposeront chacun d'une chambre individuelle et de soins de réadaptation destinés à leur redonner de l'autonomie. Les soins pourront être donnés à deux patients en même temps, mais tout a été fait pour qu'ils ne se croisent pas.
 


L'idée est d'apprendre à ces patients à réutiliser les fonctions restées en sommeil pendant leurs semaines de convalescence. Il s'agira par exemple de remettre les muscles en activité et de réapprendre ainsi à marcher et à se déplacer. 
Une 12aine d'infirmières, aide-soignants et étudiants s'occuperont de ces malades au quotidien avec une équipe de professionnels : kinésithérapeute, diététicien, ergothérapeut, psychologue, professeur d'activités physiques adaptées... Les personnels s'activeront aussi à redonner aux malades une autonomie pour des actions aussi vitales que celles de se nourrir ou de boire un verre d'eau. 
"Une bonne rééducation est importante", explique Jérémy Lhabitant, gériatre et chef de ce service SSR- Covid, "elle réduit le risque de retour à l'hôpital d'un patient qui aurait des complications ou souffrirait de dénutrition intense ou aurait fait une chute en marchant".

L'hôpital prévoit également d'offir aux patients des moments d'échanges avec leur famille : le service sera bientôt équipé d'une tablette pour les connecter les uns aux autres!
 

Des soins en réseau

Cette nouvelle unité vient renforcer l'offre de soins de suite proposée par le centre Marguerite Boucicaut géré par la Croix-Rouge à Chalon-sur-Saône. Un précédent service de SSR avait déjà ouvert la semaine avant Pâques à l'hôpital de La Guiche, avec 9 lits disponibles.

Au total, pour faire face aux conséquences du coronavirus, le groupement hospitalier "Saône-et-Loire - Bresse - Morvan" a mis en place 188 lits de médecine ou de SSR, à quoi s'ajoutent les 24 lits de réanimation et les 8 lits de soins intensifs installés au centre William Morey de Chalon.  

Reportage de Christophe Gaillard et Muriel Bessard