Chalon-sur-Sâone : Le maire décide de revenir au menu unique dans les cantines scolaires

Gilles Platret, maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône
Gilles Platret, maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône

Par un courrier envoyé aux familles des 3800 élèves de Chalon-sur-Saône, le maire UMP, Gilles Platret, souhaite un retour à la laïcité avec l'application d'un menu unique dans les cantines scolaires, dès septembre 2015. Sa décision a provoqué un tollé. Mais, il a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy

Par F.L.

Mettre fin à une pratique installée depuis 31 ans

Dans son courrier adressé aux familles des élèves de la ville, Gilles Platret prône le "principe de Laïcité", qui fonde notre vivre ensemble"
Il souhaite mettre fin, dès septembre prochain, à la pratique qui consistait à proposer un menu de substitution, dès lors qu’un plat contenant du porc était servi dans les cantines, en proposant un menu unique.
Le courrier a été joint avec le formulaire d'inscription des enfants aux cantines municipales, en vue de la rentrée scolaire de septembre prochain.

"Principe républicain de laïcité"

Dans sa lettre, le maire dit que "le devoir de la ville de Chalon-sur-Saône et ma responsabilité de maire sont d'offrir aux enfants chalonnais un repas équilibré qui leur assure un apport nutritif de qualité selon les critères de santé publique, de diététique et d'éducation au goût. En aucun cas, il n'est possible, au regard du principe républicain de Laïcité, de proposer des repas différenciés en fonction des considérations religieuses. Ce serait en effet faire preuve de discrimination selon l'appartenance religieuse des enfants, ce qui n'est pas acceptable dans une République laïque."
Le courrier adressé par Gilles Platret aux parents des 3800 élèves bénéficiant des cantines scolaires (page 1) / ©
Le courrier adressé par Gilles Platret aux parents des 3800 élèves bénéficiant des cantines scolaires (page 1) / ©
Le courrier adressé aux parents des 3800 élèves bénéficiant des cantines scolaires (page 2) / ©
Le courrier adressé aux parents des 3800 élèves bénéficiant des cantines scolaires (page 2) / ©


Association des Maires de France

Gilles Platret, est par ailleurs co-président du groupe « Laïcité » constitué récemment au sein de l’Association des Maires de France, « il est indispensable de revenir à une pratique exigeante du vivre-ensemble. Cela passe par une séparation de la sphère publique et de la sphère privée. En cet effet, l’offre de restauration ne peut pas prendre en compte des considérations religieuses. Proposer un menu de substitution dès lors que du porc est servi, c’est opérer une discrimination entre les enfants, ce qui ne peut être accepté dans le cadre d’une République laïque. Les cantines scolaires de Chalon doivent redevenir des espaces de neutralité. »

NDLR : suite à de nombreuses réactions extrêmes, nous avons décidé de fermer les commentaires. Merci de votre compréhension. 

  • Reportage : Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck / Montage : Charles Morhain et Laurence Crotet-Beudet
  • Intervenants :
-Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône (UMP)
-Chbani El Haimer, imam de la mosquée Es Salam
-Éric Violette, délégué de la FCPE 71
-Christophe Sirugue, député de Saône-et-Loire (PS) et membre de l'opposition municipale


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus