Chalon-sur-Saône : quel avenir pour le Centre des arts de la rue ?

Une réunion importante s'est tenue ce matin entre la municipalité, l'État et les différents financeurs du Centre national des arts de la rue (CNAR) de Chalon-sur-Saône. L'objectif était de trouver une solution pour son avenir et son financement.

C'est une négociation importante qui a eu lieu ce matin. Tous les financeurs du Centre National des Arts de la rue (CNAR) l'Abattoir, ont discuté, ce mardi 12 avril 2016, de l’avenir de cette structure. Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, était bien sûr présent.
Autour de la table, on trouvait également Régine Hatchondo, directrice générale de la Création artistique au ministère de la Culture, Hervé Reynaud et Laurence Fluttaz, qui sont eux, respectivement chargés de la Culture pour le Département et la Région. 

Au sortir de la réunion, les représentants de État et de la Région ont dit vouloir continuer à discuter avec Gilles Platret pour tenter de pérenniser le Centre des arts de la rue.

Dans un communiqué, la Ville de Chalon indique d’une part que les partenaires vont travailler à un contrat d’objectifs 2017-2019 pour préserver le label et les financements du CNAR. D’autre part, Gilles Platret parle de chercher des financements extérieurs pour organiser un Quartier de lune cet automne.
Une nouvelle réunion devrait se tenir courant mai.

Communiqué de de la ville de Chalon-sur-Saône à propos de la réunion du 12 avril 2016 autour du financement du CNAR l'Abattoir



Rappel du contexte

Le Conseil municipal de Chalon-sur-Saône a voté le 7 avril dernier le budget 2016, qui prévoyait une baisse des subventions le CNAR. L’Abattoir s'est effectivement vu amputer de 100 000 euros de budget. Une somme importante, sachant que l’année 2015 a déjà été marquée par une baisse de 25%.

L’Abattoir a obtenu la labellisation Centre des arts de la rue en 2005 par le ministère de la Culture. Il organise, entre autres, le festival Chalon dans la rue. Sans cette labellisation et avec un budget de fonctionnement réduit d’année en année, l’Abattoir risquerait de d’être dans l’incapacité de maintenir l'événement.

Soucieux de protéger la vie culturelle et le CNAR de Chalon-sur-Saône, des habitants, venant de différentes associations s'étaient regroupés en une seule. Cette association, Les Arts dans ma rue, comptait déjà 50 adhérents en quelques jours.


Replay : le reportage de France 3 Bourgogne tourné le 7 avril 2016 sur les conséquences de la baisse des subventions pour le CNAR :

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité