Coronavirus Covid-19 : les dentistes continuent leurs gardes

Si les cabinets dentaires sont toujours fermés, des gardes sont maintenues dans les grandes villes. Nous sommes allés voir comment les dentistes de Saône-et-Loire s'organisent en pleine pandémie pour continuer les soins.

Avec la crise du coronavirus covid-19, les mesures d'hygiène sont renforcées dans les cabinets dentaires.
Avec la crise du coronavirus covid-19, les mesures d'hygiène sont renforcées dans les cabinets dentaires. © Anthony Borlot / France 3 Bourgogne
La crise sanitaire du coronavirus contraint les dentistes à se limiter aux soins les plus urgents depuis la mise en œuvre du confinement. Alors qu'il doit durer jusqu'au 11 mai au moins, les dentistes d'un cabinet de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) prennent des précautions importantes pour protéger leur santé et celle de leurs patients. 

Pour limiter les risques de contagion, il n'y a pas d'assistant sur place. Les appels téléphoniques et l'accueil sont gérés par les chirurgiens-dentistes directement. Entre chaque consultation, le cabinet est nettoyé et le dentiste change ses habits de protection.

"Entre chaque rendez-vous effectivement, la désinfection des locaux prend nettement plus de temps parce qu'on est on est obligé de laisser agir les produits, il faut aérer. Donc là où avant on prenait un rendez-vous toutes les demi-heures, on va maintenant être obligé de les prendre toutes les 45 minutes ou toutes les heures", détaille Michel Kerlo, président de l'ordre des dentistes de Saône-et-Loire.
 
Coronavirus Covid-19 : les dentistes continuent leurs gardes

 

Davantage de cabinets de garde

Actuellement, six cabinets de garde sont opérationnels en Saône-et-Loire. Chacun peut traiter une douzaine d'urgences par jour mais face à l'afflux de patients, de nouvelles dispositions s'imposent.

"Nous commençons à avoir un afflux de personnes qui ont été vues en urgence il y a quatre ou cinq semaines. L'urgence a été traitée mais elles nécessitent maintenant le soin définitif. Donc à partir de la semaine prochaine, nous allons certainement passer de six à huit ou dix cabinets de garde dans le département", ajoute Michel Kerlo.

Les dentistes attendent maintenant le 11 mai pour rouvrir leurs cabinets. Pour eux, les soins ne doivent plus attendre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter