Festival Instances à Chalon : 4 soirées pour se plonger dans la danse contemporaine

Le Ballet de Lorraine dans son spectacle "Plaisirs Inconnus" / © Arno Paul
Le Ballet de Lorraine dans son spectacle "Plaisirs Inconnus" / © Arno Paul

Du 17 au 23 novembre 2016, la quatorzième édition du festival Instances se déroulera à Chalon-sur-Saône. Au programme, 8 spectacles et 8 chorégraphes qui livrent leur vision de la danse contemporaine.

Par Maryline Barate

La programmation 2016 du festival Instances est en prise directe avec la création chorégraphique contemporaine, celle-là même qui interroge nos sociétés, laboure nos territoires et scrute l'âme humaine.

Jeudi 17 novembre à 19 heures :
La chorégraphe Tatiana Julien, artiste associée de L'Espace des Arts, propose sa nouvelle création Initio sur une musique signée Pedro Garcia-Velasquez. Cette œuvre réunit cinq danseurs et un contre-ténor pour un opéra chorégraphique qui sonde de façon symbolique les aspects contemporains de la condition humaine.

Jeudi 17 novembre à 21 heures :
Le talentueux chorégraphe et dramaturge Marcos Morau dirige l'une des compagnies les plus réputées d'Espagne, La Veronal. Ce collectif barcelonais bouillonnant vole de succès en succès. Leur dernière création Voronia vient de triompher au théâtre de Chaillot à Paris. Cette pièce aux tableaux saisissants et puissants traite de la morale et de la religion autour d’un ascenseur, sorte d’échelle du bien et du mal. 

© Jesus Robisco
© Jesus Robisco

Vendredi 18 novembre : soirée sicilienne
A 19 heures, a chorégraphe sicilienne Giovanna Velardi revisite le mythe de Perséphone mariée de force à Hadès, dieu des Enfers, dans Core/Demetra 2.0. Une danse rageuse qui évoque les violences et le mépris auxquels les femmes sont confrontées aujourd'hui encore à travers le monde.

A 21 heures, le chorégraphe sicilien installé en France depuis vingt-cinq ans, Emilio Calcagno, se rappelle de sa Catane natale. Dans Catania, Catania, les dix danseurs italiens et européens traduisent la pulsation nocturne de la ville, sa part d'ombre séduisante, son chaos fascinant, son mélange de sacré et de profane... Le voyage est évidemment fantasmé et fantastique. 

© Ten Photography
© Ten Photography

Mardi 22 novembre à 19 heures :
Le chorégraphe Rachid Ouramdane revient avec sa création Tordre. Sur le plateau, deux danseuses exceptionnelles Lora Juodkaite et Annie Hanauer. Le chorégraphe a puisé dans l'histoire de ses interprètes pour concevoir un langage chorégraphique sur le fil de l'émotion.

Mardi 22 novembre à 21 heures :
Le CCN Ballet de Lorraine s'est imposé comme l'une des plus grandes compagnies contemporaines de création et de répertoire les plus importantes en France et en Europe, notamment grâce à son directeur depuis 2011 Petter Jacobsson. Le spectacle Plaisirs inconnus fleure bon le mystère.

On ne connaît pas le nom des cinq chorégraphes de différentes générations – quatre femmes et un homme –  qui ont créé cette œuvre collective. Seuls les 26 danseurs du ballet sont mis en avant. Une façon d'interroger notre rapport aux grands noms de chorégraphes, de notre perméabilité au marketing et aux modes. Peut-on se libérer de toute idée préconçue avant une représentation ? 

Mercredi 23 novembre à 19 heures :
L’histoire de Welcome to bienvenue commence par une invitation : Xavier Lot, chorégraphe français, convie Bienvenue Bazié, danseur burkinabé, à venir créer un solo. Mais les autorités françaises refusent le visa de cet artiste. Les deux hommes en tireront un spectacle captivant et délicat. Créé en 2005, il semblait impérieux à Xavier Lot de reprendre ce solo aujourd’hui face à la difficulté d’accueillir les migrants.

Mercredi 23 novembre à 21 heures :
Michele Di Stefano est un des chorégraphes les plus en vue d'Italie. En 2014, il a reçu le Lion d’Argent pour l’innovation à la Biennale de la danse de Venise. Dans Robinson, les six danseurs de sa compagnie mk s'emparent du roman de Michel Tournier Vendredi où les limbes du pacifique pour célébrer la diversité.

© Andrea Macchia
© Andrea Macchia

Le programme présenté par L'Espace des Arts :


Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Yonne : une opération contre l’immigration clandestine

Les + Lus