Meurtre de Christelle Blétry : Les médecins légistes auditionnés au deuxième jour du procès

Pascal Jardin est accusé du meurtre de Christelle Blétry, à Blanzy en décembre 1996, par 123 coups de couteau / © Christophe Busti (illustrateur)
Pascal Jardin est accusé du meurtre de Christelle Blétry, à Blanzy en décembre 1996, par 123 coups de couteau / © Christophe Busti (illustrateur)

Au cours de la deuxième journée du procès de Pascal Jardin aux Assises de Saône-et-Loire, les médecins légistes sont venus témoigner, et apporter leurs conclusions quant aux circonstances du décès de la jeune femme.

Par F.L.

5 auditions par le passé
En fin d'audience lundi soir, les différentes versions des faits évoquées par l'accusé sont apparues au grand jour. 
Au cours de son parcours judiciaire, Pascal Jardin a pu être auditionné par la Justice, à cinq reprises.
Sauf qu'au cours de ces 5 reprises, "la version des faits à toujours varié", selon Maître Seban, avocat des parties civiles.
De même, l'avocat rappelle que l'accusé avait au cours des 4ème et 5èmes auditions procédé à des aveux complets, comprenant beaucoup de détails.
Me Seban a d'ailleurs déclaré à l'accusé "Vous dites des choses que seul le meurtrier peut connaître"
Meurtre de Christelle Blétry : Les médecins légistes auditionnés au deuxième jour du procès
Au cours de la deuxième journée du procès de Pascal Jardin aux Assises de Saône-et-Loire, les médecins légistes sont venus témoigner, et apporter leurs conclusions quant aux circonstances du décès de la jeune femme. - France 3 Bourgogne - Michel Gillot, Christophe Gaillard, Philippe Sabatier

Passe d'armes entre avocats de la défense et partie civile
En fin d'audience hier soir lundi 23 janvier, les avocats de la défense ont évoqué, au sujet des aveux complets de Pascal Jardin, qu'un policier, venu interpeller l'accusé dans les Landes, aurait fait pression, lui promettant un allègement de peine s'il avouait.
Et les avocats de la partie civile de répondre que pour des aveux "inventés" par Pascal Jardin, certains détails sont étonnemment en concordance avec l'exactitude des circonstances de la mort de Christelle Blétry.

Médecins légistes
La journée du mardi 24 janvier est consacrée à la lecture du rapport d'autopsie de la victime, et de son commentaire par un médecin légiste, le Dr Irène François Purssel.
Les témoins prévus d'être auditionnés ce jour sont les amis de Christelle Blétry, les derniers à l'avoir vue vivante, le soir du 28 décembre 1996 : Séverine Creuzet, Philippe Carré et Nicolas Desplanche.

Sur le même sujet

Les + Lus