Un nouveau site de la filière agroalimentaire va s'implanter à Chalon-sur-Saône : 200 emplois à la clé

L'annonce est tombée le 30 décembre 2020 via un communiqué de presse de la Région Bourgogne Franche-Comté : un acteur majeur de l'agroalimentaire va s'installer dans les prochains mois dans le parc industriel Saoneor de Chalon-sur-Saône. 

Situé à proximité des grandes axes de transport routiers, ferroviaires et fluviaux, le parc industriel Saoneor à Chalon-sur-Saône, est le plus grand de la région Bourgogne Franche-Comté.
Situé à proximité des grandes axes de transport routiers, ferroviaires et fluviaux, le parc industriel Saoneor à Chalon-sur-Saône, est le plus grand de la région Bourgogne Franche-Comté. © France Télévisions / France 3 Drone Saoneor

►C'est confirmé : un groupe espagnol, qui a pour l'instant souhaité rester anonyme, va construire dans l'agglomération Chalonnaise, une usine 4.0 destinée à la fabrication de produits alimentaires pour le marché français, mais aussi l'Italie du Nord, la Suisse, l'Allemagne et le Bénélux. 

C'est l'aboutissement d'un travail d'accompagnement de l'Agence Economique Régionale et de Business France. Une implantation rendue possible aussi grâce aux mesures déployées dans le cadre des plans de relance de la Région et de l'Etat. 

♦ 400 000 € débloqués par la région au titre de son plan d'accélération des investissements

♦ 400 000 € d'aide publique de l'Etat

L'agglomération du Grand Chalon contribue à cette nouvelle implantation: elle va céder un terrain sur la zone de Saoneor. Une localisation stratégique pour la logistique de l'entreprise.

Dès le 10 décembre, la Présidente de région, Marie-Guite Dufay, annonçait la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Lancement des travaux en 2021

Après l'obtention des autorisations nécessaires, les travaux débuteront au cours du dernier trimestre 2021. Le site devrait être opérationnel pour la fin de l'année 2022.

Dès le début de son activité, le site prévoit la création de 80 à 100 emplois directs et indirects (liés à la production, la robotique, l'administration, la logistique, les systèmes d'information, et la maintenance). A moyen terme, il pourrait générer plus de 200 emplois. 

Réactions politiques 

► « Une annonce prématurée » pour Sébastien Martin, Président du Grand Chalon :

Sébastien Martin se réjouit de l'implantation de cette entreprise industrielle sur la zone Saoneor. " Le Grand Chalon a joué tout son rôle dans cette réussite", dit-il.

Mais il s'affirme aussi très en colère, et il s'en explique dans une mise au point où il dénonce " l'attitude irresponsable du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté qui a pris l'initiative de communiquer sans l'accord de l'entreprise sur un projet confidentiel ".

Le Président du Grand Chalon ajoute "qu'il avait été expressément demandé par l'entreprise en question d'attendre le mois de janvier pour communiquer, publiquement et de concert, sur cette implantation". 

"J'ose espérer, dit-il, que cette communication inopportune ne viendra pas contrarier les volontés des responsables de cette entreprise".

► « Une très bonne nouvelle » pour Gilles Platret, maire (LR) de Chalon-sur-Saône 

Le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret (Les Républicains) se réjouit de cette nouvelle implantation et met en avant les réserves foncières de la zone Soneor. Un site qui a autrefois abrité l'usine Kodak et qui a su se reconvertir. 

"La fermeture de l'usine a été un tremblement de terre économique colossal", rappelle Gille Platret. "Tout le monde s'est mis autour de la table, et finalement au bout de dix ans, on se retrouve avec ce site qui devient une formidable opportunité foncière et qui permet d'accueillir des projets de cette ampleur ".

Gilles Platret souligne qu'en raison du bouleversement engendré par la crise épidémique, le printemps prochain risque d'être une période tendue pour bon nombre d'acteurs commerçants et autres, ébranlés par les confinements, et par les diverses mesures.

" Dans une période un peu compliquée qui risque d'arriver sur le plan économique, on a une lumière à l'horizon, et cette lumière c'est pour la fin de l'année 2021. C'est incontestablement une bonne nouvelle qui nous arrive", conclut-il.   

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie agro-alimentaire agriculture emploi région bourgogne franche-comté