• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Noyades mortelles à Chalon-sur-Saône : une information judiciaire ouverte contre X pour homicide involontaire

Trois enfants ont coulé à pic lors d’une baignade au lac des Prés Saint-Jean, à Chalon-sur-Saône, dimanche 8 juillet 2018. / © Fanny Borius
Trois enfants ont coulé à pic lors d’une baignade au lac des Prés Saint-Jean, à Chalon-sur-Saône, dimanche 8 juillet 2018. / © Fanny Borius

Une information judiciaire contre X pour homicide involontaire a été ouverte vendredi 27 juillet, a indiqué le procureur de la République de Chalon-sur-Saône.   

Par Valentin Chatelier

Le procureur de la République de Chalon-sur-Saône cherche à savoir si les trois enfants, noyés dans un lac à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) dimanche 8 juillet, étaient bien encadrés. Il a ouvert ce vendredi 27 juillet une information judiciaire contre X pour homicide involontaire.

Le procureur Damien Savarzeix a en effet "de très fortes interrogations" sur deux points : "la pertinence des informations données aux enfants au moment où ils allaient se baigner", et "la qualité de surveillance des enfants".

"Tout cela va mener à des investigations pour connaître précisément les circonstances du drame", a-t-il ajouté.
 

Les circonstances du drame


L’enquête, ouverte dès le lundi 9 juillet, porte sur plusieurs points : le moment où l'alerte a été donnée, la présence ou non, de témoins directs du drame et un éventuel défaut de signalisation du danger.

Dimanche 8 juillet, trois enfants d’une même famille sont morts noyés à Chalon-sur-Saône, après avoir voulu se tremper les pieds au lac des Prés Saint-Jean. La baignade y est interdite. La fillette était âgée de 9 ans, ses frères de 10 et 13 ans. L’alerte a été donnée vers 19h30. Les trois enfants ont été sortis de l’eau une heure plus tard par les secours, qui ont tenté en vain de les réanimer.

Le lac des Prés Saint-Jean est un lieu très fréquenté. La profondeur varie de 50 cm à 15 mètres de profondeur. Le panneau indiquant que la baignade est interdite n’est quasiment plus visible, cette interdiction se transmet de manière orale.


Les précisions sur ce lac, avec Maeva Damoy et Lola Bodin-Adriaco.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus