Saône-et-Loire : les castors et les loutres regagnent du terrain

Les castors, qui étaient en voie de disparition, sont de retour dans les rivières
Les castors, qui étaient en voie de disparition, sont de retour dans les rivières

La loutre d’Europe et le castor d’Eurasie sont de retour en Saône-et-Loire, où leur nombre est en progression dans les cours d’eau. C’est le résultat de mesures de protection prises depuis quelques années.
 

Par B.L.

La préfecture de Saône-et-Loire vient de prendre un nouvel arrêté valable à partir du 1er juillet 2018 pour la protection des loutres et castors.

Ces animaux, qui étaient chassés pour leur viande et leur fourrure notamment, étaient en voie de disparition au début du 20e siècle.
Aujourd’hui, ces rongeurs sont deux espèces protégées et ont fait leur réapparition en Saône-et-Loire.

La loutre d’Europe et le castor d’Eurasie recolonisent peu à peu leurs territoires, mais cela se demande du temps car le taux de renouvellement naturel de l’espèce est lent. Les femelles ont besoin de zones tranquilles pour pouvoir élever leurs petits. C’est ainsi que 2 000 saules ont été plantés sur les bords de Saône dans le cadre d’un programme mené notamment par l'AOMSL (Association ornithologique et mammologique de Saône-et-Loire) en 2014.



Revoir les vidéos de notre feuilleton Le castor est revenu sur les rivières de Saône-et-Loire
 
Episode 2
 

Où s'installent les castors et les loutres de Saône-et-Loire ?


En Saône-et-Loire, la nouvelle réglementation pour la saison 2018-2019 interdit l’usage des pièges de catégories 2 et 5 aux abords de certains cours d’eau et autres milieux aquatiques.

►"La loutre d’Europe poursuit sa colonisation sur les affluents de l’Arroux dans le Morvan (vallée de la Drée, de la Celle, etc) et de nouveaux secteurs sont en cours de colonisation, en particulier dans la vallée de la Loire et dans le sud du département, sur la vallée du Sornin."

Au total, ce sont 51 communes sur lesquelles la présence de la loutre d’Europe est avérée dans le département. Seules 18 communes étaient concernées en 2016 et 2017).

 
La loutre d’Europe fait partie des espèces protégées
La loutre d’Europe fait partie des espèces protégées


►"Le nombre de castors d’Eurasie est en progression en Saône-et-Loire en amont de nombreuses vallées et/ou affluents de cours d’eau importants." Sa présence est aujourd’hui avérée sur :

-les affluents de la Loire : l’Arroux, l’Arconce, l’Oudrache, la Drée, le Mesvrin
-les affluents du Doubs : la Dheune, la Sablonne
-la vallée de la Saône et de la Grosne
-la vallée de la Seille et la Brenne.


Ce sont aujourd’hui 245 communes qui sont concernées par la présence du castor d’Eurasie en Saône-et-Loire. Seulement 186 communes étaient concernées en 2016 et 2017, rappelle la préfecture de Saône-et-Loire.

Rappelons que le castor et la loutre regagnent également leurs anciens territoires sur le bassin de la Loire, dans la Nièvre. 

 
Episode 4

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus